Le directeur général de l’Association des joueurs de la NFL a indiqué que le contrat de travail entre son association et le circuit Goodell ne contient pas de clause similaire à celle dont la NBA s’est prévalue pour réduire le salaire de ses joueurs.

La Presse canadienne

DeMaurice Smith a affirmé mercredi en téléconférence que la convention collective de la NFL ne comporte pas de clause de force majeure, qui empêcherait une des parties de ne pas remplir ses termes du contrat en raison de circonstances imprévisibles. La NBA s’est prévalu de cette clause pour réduire le salaire des joueurs de 25 % à compter de la paie du 15 mai.

La NBA a suspendu ses activités le 11 mars en raison de la pandémie de COVID-19.

La NFL a amorcé sa nouvelle année financière le 18 mars dernier et a permis aux équipes d’organiser une programmation hors saison virtuelle avec ses joueurs. Le repêchage sera lancé jeudi et le calendrier 2020 doit être rendu public au début mai.

Smith a ajouté qu’il est clair quelles seront les conséquences sir des matchs de la NFL sont annulés. Le syndicat se fiera è ce contrat de travail selon les prochains développements.

« Nous sommes liés par un contrat que nous appelons convention collective, a dit Smith. C’est certain que quelques-unes de ses clauses sont différentes de celles que l’on retrouve dans les contrat de travail des autres sports. »