(Aurora) Von Miller est atteint de la COVID-19 et le secondeur étoile des Broncos de Denver dans la Ligue nationale de football tient à dévoiler ce diagnostic pour montrer aux gens à quel point cette maladie doit être prise au sérieux.

Arnie Stapleton
Associated Press

« Von veut que tout le monde sache que c’est sérieux ; ça n’arrive pas seulement à de vieilles personnes dans des résidences pour personnes âgées », a déclaré jeudi Joby Branion, son agent, à l’Associated Press.

Dans une entrevue accordée à la station de télévision KUSA à Denver, Miller dit avoir développé une toux il y a deux jours, et lorsque son nébuliseur pour traiter ses problèmes d’asthme n’a pas permis d’améliorer la situation, il a décidé de subir un test au coronavirus. Le résultat positif lui a été annoncé jeudi.

« Je me sens bien, a précisé Miller à la station de télévision. Je ne me sens pas malade, endolori, ou quoi que ce soit du genre. »

Les Broncos ont publié un communiqué annonçant que Miller « avait choisi de partager son diagnostic pour mettre l’accent sur le fait que tout le monde peut être touché par le coronavirus ».

« Von va bien et récupère à la maison en isolement volontaire. Il continue de recevoir les soins des médecins de l’équipe, qui respectent toutes les procédures pour assurer un environnement sécuritaire à Von et à notre communauté », ont ajouté les dirigeants des Broncos.

Selon Branion, Miller, à l’exception de ses allergies au gazon, est l’image d’un homme en parfaite santé.

« Von vit avec l’objectif de prendre soin de sa santé et de son corps et ça l’a frappé, aussi », a fait savoir Branion.

« Souhaitons qu’il soit comme les 85 % de personnes qui battent la maladie en deux semaines. Mais en fin de compte, il l’a attrapée, aussi. »

Branion, qui n’est pas certain de la façon dont son client a été infecté, a précisé que Miller envisage parler publiquement de son diagnostic vendredi.

Récemment élu unanimement au sein de l’équipe d’étoiles de la décennie de la NFL, Miller a fait savoir la semaine dernière qu’il s’est entraîné à San Francisco avant de rentrer chez lui, au Colorado, lorsque les mesures de confinement ont été mises en application pour contenir le virus.

Miller est le deuxième joueur actif dans la NFL à annoncer qu’il a subi un test positif au coronavirus. Mercredi, le centre Brian Allen, des Rams de Los Angeles, a fait savoir qu’il avait subi un test positif il y a trois semaines.

Le mois dernier, Sean Payton, l’entraîneur-chef des Saints de La Nouvelle-Orléans, avait également confié avoir subi un test positif à la COVID-19. La semaine dernière, les Chargers de Los Angeles ont également révélé que des membres de leur organisation, qu’ils n’ont pas identifiés, avaient reçu des tests positifs.

Et à Denver, trois joueurs non identifiés de l’Avalanche du Colorado ont subi des tests positifs au coronavirus.