Hécatombe dans la section de l’Association nationale de la Ligue nationale de football lundi matin, alors que les Redskins de Washington ont congédié le président Bruce Allen tandis que Pat Shurmur a perdu son poste d’entraîneur-chef des Giants de New York.

Associated Press

À Washington, le congédiement d’Allen survient après dix années tumultueuses marquées par une succession de défaites avec l’équipe de la NFL dont son père a déjà été l’entraîneur-chef.

Par ailleurs, les plus récentes rumeurs laissaient sous-entendre que les Redskins allaient embaucher Ron Rivera au poste d’entraîneur-chef, en relève à Bill Callahan, nommé sur une base intérimaire à la suite du licenciement de Jay Gruden après cinq matchs. Rivera, limogé par les Panthers de la Caroline au début de décembre, devait rencontrer les Redskins lundi.

PHOTO DAVID T. FOSTER III, ARCHIVES AP

Ron Rivera

Quant à Shurmur, il a passé deux saisons complètes à la barre des Giants, affichant un dossier cumulatif de 9-23, incluant une fiche de 4-12 en 2019. Entre le 6 octobre et le 9 décembre, les Giants ont perdu neuf matchs de suite, un record d’équipe. Ils ont raté les éliminatoires pour la septième fois en huit ans.

Cette deuxième saison de Shurmur a vu un changement de garde au poste de quart avec la décision de l’équipe de confier le rôle à Daniel Jones, choix de première ronde des Giants en 2019, et de laisser le vétéran Eli Manning sur les lignes de côté à compter du troisième match de la saison.

PHOTO BRAD PENNER, USA TODAY SPORTS

Pat Shurmur a perdu son poste d’entraîneur-chef des Giants de New York

En annonçant le congédiement de Shurmur, les Giants ont aussi fait savoir que le directeur général Dave Gettleman conservait son poste.

De leur côté, les Browns de Cleveland ont demandé la permission de tenir des discussions avec Josh McDaniels et Greg Roman, respectivement coordonnateurs à l’attaque des Patriots de la Nouvelle-Angleterre et des Ravens de Baltimore, a appris l’Associated Press lundi.

Si elles se confirment, ces démarches surviendraient moins de 24 heures après le congédiement de l’entraîneur-chef Freddie Kitchens, après une décevante fiche de 6-10 à sa première saison à la tête de l’équipe.

En vertu des règlements dans la NFL, les Browns ne peuvent pas discuter avec McDaniels avant la tenue du match éliminatoire des Patriots contre les Titans du Tennessee, samedi prochain. Ils peuvent cependant rencontrer Roman cette semaine car les Ravens seront en congé le week-end prochain.

Ramener une équipe championne

À compter de la saison 2010, les Redskins ont affiché un dossier cumulatif de 62-97-1 avec Allen œuvrant à titre de bras droit de Snyder. Cette séquence s’est conclue avec seulement deux qualifications, et aucune victoire, aux éliminatoires, ainsi que de nombreux désastres en matière de relations publiques.

Allen avait été embauché en décembre 2009 à titre de vice-président exécutif et directeur général. Il avait été promu au poste de président en mai 2014.

« Alors que cette saison se termine, Bruce Allen a été libéré de ses fonctions de président des Redskins de Washington et ne fait plus partie de l’organisation », a confirmé le propriétaire Dan Snyder, par voie de communiqué, tôt lundi.

PHOTO MARK TENALLY, AP

Le propriétaire Dan Snyder, à gauche, et Bruce Allen, à droite

« À l’instar de nos passionnés partisans, j’avoue que nous n’avons pas atteint les normes élevées établies par les grandes équipes, les grands instructeurs et joueurs des Redskins qui sont passés avant nous. Alors que nous réévaluons notre leadership d’équipe, notre culture et notre processus pour nous aider à gagner des matchs de football, je suis emballé face aux opportunités qui se présentent à nous afin de renouveler notre obligation de ramener à Washington une équipe championne. »

Évoluant dans la section Est de l’Association nationale — la pire section de la NFL —, où les Eagles de Philadelphie ont été couronnés champions dimanche avec une fiche de 9-7, les Redskins ont complété la saison avec un dossier de 3-13. Ils ont été officiellement éliminés dès le 8 décembre après une défaite de 20-15 contre les Packers de Green Bay.

Seuls les Bengals de Cincinnati (2-14) ont affiché un pire dossier en 2019.

À New York, le président John Mara a évité de lancer tout le blâme en direction de Shurmur.

« Pat est un instructeur de la NFL hautement respecté, qui a connu du succès pendant 21 ans, et il n’est pas l’unique responsable de notre dossier. Mais nous sommes venus à la conclusion qu’il est préférable d’avoir un nouveau départ avec le personnel d’entraîneurs. Nous apprécions ce que Pat a fait pour cette franchise. Il est un homme de caractère et d’intégrité et l’équipe s’est comportée avec fierté et professionnalisme. »