(Cleveland) L’ailier défensif étoile des Browns de Cleveland Myles Garrett a demandé à la NFL de réduire sa suspension d’une durée indéterminée.

Associated Press

Garrett a été sanctionné la semaine dernière pour le reste du calendrier régulier et les éliminatoires pour avoir asséné un coup à la tête du quart des Steelers de Pittsburgh Mason Rudolph avec son propre casque protecteur. Garrett a contesté la décision, et il aura une audience à ce sujet mercredi à New York devant un représentant de la ligue qui aura la tâche de déterminer s’il réduit la suspension ou fixe un nombre précis de matchs pour celle-ci.

Garrett a arraché le casque protecteur de Rudolph alors qu’il restait huit secondes au match de jeudi soir, a pris son élan et lui a asséné un coup à la tête avec celui-ci. Rudolph a évité le pire et n’a pas été suspendu, même s’il a tenté lui aussi d’arracher le casque protecteur de Garrett et de s’en prendre à lui physiquement.

Le plaqueur des Browns Larry Ogunjobi a été suspendu un match pour avoir plaqué Rudolph de dos pendant la mêlée. Le centre des Steelers Maurkice Pouncey a pour sa part écopé d’une suspension de trois rencontres pour avoir asséné des coups de poing et de pied à Garrett.

Ogunjobi et Pouncey ont eux aussi contesté leurs suspensions lors d’audiences qui se sont déroulées plus tôt cette semaine devant les représentants de la ligue Derrick Brooks et James Thrash, deux ex-joueurs de la NFL.

Rudolph juge ses gestes « inacceptables »

Par ailleurs, Rudolph s’est exprimé pour la première fois depuis la mêlée de jeudi dernier, et il a déclaré que ses gestes avaient été « inacceptables ».

Rudolph a mentionné qu’il avait l’impression que Garrett l’avait plaqué « tardivement » lors de l’avant-dernier jeu du match. Les deux joueurs se sont agrippés après que Garrett eut rabattu Rudolph au sol.

Le quart des Steelers a déclaré qu’il tentait de s’extirper de l’emprise de Garrett lorsqu’il a saisi l’arrière du casque protecteur du joueur étoile des Browns. Garrett a riposté en arrachant le casque de la tête de Rudolph, avant de lui en asséner un coup sur le côté droit de la tête.

Rudolph a assuré qu’il allait bien et qu’il n’entretenait aucune animosité envers Garrett. Il a poursuivi en disant qu’il aurait dû garder son sang-froid, mais a juré qu’il n’avait rien dit pour faire dégénérer la situation.

Rudolph a souligné qu’il n’avait toujours pas reçu de sanction disciplinaire de la NFL, mais qu’il ne contestera pas celle qui lui sera imposée.