(Vancouver) Un échappé d’Antonio Pipkin à la porte des buts est venu gâcher la tentative de remontée des Alouettes et la formation montréalaise s’est inclinée 25-23 face aux Lions de la Colombie-Britannique, samedi soir.

La Presse canadienne

Tirant de l’arrière par deux points, les Alouettes ont d’abord bloqué un botté de placement des Lions, alors qu’il restait 1 : 53 à écouler au cadran. William Stanback a permis aux Moineaux de s’approcher de la zone des buts en effectuant une course de 40 verges. Tentant une faufilade du quart, Pipkin a toutefois commis une bourde qui a finalement coûté la victoire à la troupe montréalaise, qui tentait d’assurer sa présence en séries pour la première fois depuis 2014.

Les défaites du Rouge et Noir d’Ottawa et des Argonauts de Toronto combinées à la victoire des Moineaux auraient permis à la troupe de Khari Jones de garantir sa participation aux séries.

Les Alouettes étaient privés des services de leur quart-arrière Vernon Adams fils, qui purgeait une suspension d’un match en raison de son geste commis à l’endroit d’Adam Bighill des Blue Bombers de Winnipeg, samedi dernier.

Le quart substitut Matthew Shiltz a lancé une passe de touché à Eugene Lewis et a complété 10 de ses 19 passes pour des gains de 177 verges par la voie des airs, étant victime d’une interception. Il a effectué une course de sept verges au quatrième quart pour rapprocher son équipe à deux points des locaux.

Le demi-offensif Stanback a récolté 147 verges au sol, en plus d’en amasser 10 par la passe.

De son côté, Mike Reilly a alimenté l’attaque des Lionsen amassant 309 verges de gains en 30 passes complétées. Il a rejoint Bryan Burnham sur 18 verges au troisième quart pour amorcer la remontée des siens.

Sergio Castillo a réussi quatre placements pour contribuer à la victoire.

Les Alouettes ont donné le ton en complétant leur première séquence à l’attaque avec un botté de placement pour prendre les devants 3-0.

Quelques bourdes à l’attaque et un ballon récupéré par les Lions, après que Matthew Shiltz l’eut échappé en sortant de la pochette, ont renversé la vapeur.

Castillo a réussi trois placements, dont deux de 41 verges au deuxième quart, pour permettre aux Lions de retraiter au vestiaire avec une avance de 9-3.

Loin d’avoir jeté la serviette après seulement deux quarts, les Alouettes ont inscrit le premier majeur de la rencontre sur le premier jeu du troisième quart. Laissé seul sur la séquence, Lewis a parcouru 97 verges pour traverser le terrain et terminer sa course dans la zone des buts.

Moins de cinq minutes plus tard, deux courses de William Stanback et de Shiltz ont permis aux Alouettes de mettre la table du deuxième majeur des siens que Pipkin a inscrit à la suite d’une faufilade du quart.

Les choses se sont compliquées par la suite. Les Lions ont inscrit deux touchés sans riposte, dont un grâce à une course de John White IV en début de quatrième quart, pour creuser l’écart 22-17. Castillo en a rajouté en réussissant son quatrième placement.

Le touché de Shiltz a redonné espoir aux Alouettes, qui ont habitué leurs partisans à des fins de matchs excitants dans les dernières semaines.

Les Oiseaux seront de retour au stade Percival-Molson samedi prochain, alors qu’ils reçoivent la visite des Stampeders de Calgary.