(Montréal) William Stanback est l’une des principales raisons expliquant les succès des Alouettes de Montréal jusqu’ici cette saison. Son travail a été récompensé avec une sélection parmi les joueurs de juillet dans la Ligue canadienne de football, mercredi.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

Le demi offensif a été nommé la deuxième étoile, derrière le demi défensif des Blue Bombers de Winnipeg Winston Rose et avant l’ailier défensif des Roughriders de la Saskatchewan Charleston Hughes.

« C’est agréable (d’être récompensé de la sorte), a admis Stanback. Tout ce que je veux faire, c’est continuer de faire ce que j’ai fait depuis le début de la campagne, c’est-à-dire jouer avec confiance et à un haut niveau, afin d’aider l’équipe à gagner et progresser. »

En juillet, Stanback a récolté 433 verges de gains au total, pour aider les siens à signer trois victoires de suite. Il a cumulé 350 verges de gains et trois touchés au sol en 53 courses (pour une moyenne de 6,6 verges), en plus d’effectuer quatre attrapés pour 83 verges de gains supplémentaires. Il a connu son meilleur match en carrière avec 202 verges par la course et 249 verges au total contre les Tiger-Cats de Hamilton, lors de la semaine 4.

« Will est un demi avec beaucoup de talent. Peu de gens le connaissaient l’an dernier, mais on a vu à la fin de la saison, il a montré de belles choses, a indiqué le centre Kristian Matte. Ça s’est poursuivi cette saison. Il a réussi un match de 200 verges, ça n’arrive pas souvent. »

« Il est très rapide et très robuste. Il est capable de tout faire. Il sait ce qu’il a à faire chaque jeu. Il nous aide grandement aussi : il communique très bien avec nous. La synergie s’est développée rapidement avec lui. »

L’athlète originaire de Hempstead, dans l’État de New York, revendique jusqu’ici cette saison 504 verges de gains au sol (moyenne de 6,7 verges par course) et 137 verges supplémentaires par la voie aérienne, en plus d’avoir marqué quatre touchés.

Aux dires de plusieurs de ses coéquipiers et des entraîneurs, Stanback n’a pas fini de faire écarquiller les yeux dans le circuit Ambrosie.

« Je crois non seulement qu’il peut être le meilleur demi à l’attaque de la ligue, mais le meilleur joueur de la ligue, a même avancé André Bolduc, l’entraîneur des demis à l’attaque. Le talent est infini et le désir d’apprendre et de s’améliorer est également infini chez lui. »

« Je suis d’accord avec André, a ajouté l’entraîneur-chef Khari Jones. Il est plutôt épeurant sur un terrain : il a rapidité des joueurs plus petits, mais il pèse 235 livres et a un excellent équilibre. Ce qui est encore plus fou, c’est qu’il n’a pas encore plongé dans tout son réservoir de talent. Il n’est qu’une fraction du joueur qu’il peut être. »