Les Alouettes joueront le premier de leurs deux matchs préparatoires à une heure pour le moins inhabituelle, aujourd’hui à Toronto. C’est à 11h ce matin au Varsity Stadium que les Oiseaux et les Argonauts se rencontreront.

Miguel Bujold Miguel Bujold
La Presse

La partie sera jouée en matinée un jour de semaine parce que les élèves de plusieurs écoles de la grande région de Toronto (GTA) y assisteront. Une partie de l’argent de la vente des billets servira à aider des élèves dans le besoin.

Les Alouettes accueilleront le Rouge et Noir d’Ottawa, jeudi prochain (19 h 30) au stade Percival-Molson, pour leur second match préparatoire. Deux matchs, c’est bien peu pour évaluer adéquatement 90 joueurs de football, pour ne pas dire impossible. L’entraîneur-chef Mike Sherman l’a d’ailleurs reconnu.

« On a beaucoup de joueurs à évaluer, et de devoir le faire en aussi peu de temps est l’une des choses les plus difficiles que j’ai eu à faire dans ma carrière », a dit Sherman.

Le camp d’entraînement des Alouettes, de même que celui des huit autres équipes de la LCF, se terminera dans moins d’une semaine et aura duré moins de trois semaines.

« Dans la NFL, il y a des mini-camps, des activités organisées durant la saison morte, le camp d’entraînement (qui dure environ un mois), puis quatre matchs préparatoires. Cela nous permet d’apprendre à bien connaître les joueurs sur le terrain et à l’extérieur de celui-ci. Au Canada, on veut prendre les bonnes décisions, mais le temps est tellement limité que c’est difficile de le faire. »

« Un joueur peut possiblement avoir tout simplement connu une mauvaise semaine. Ou il traîne peut-être une blessure. Mais il faut tout de même décider s’il fera partie de l’équipe ou non. Ce sont des décisions très difficiles à prendre. »

Deux luttes plutôt qu’une

Sherman a noté plus tôt cette semaine que la compétition était plus relevée à certaines positions qu’elle ne l’était à pareille date l’année dernière. Il estime que le groupe de demis offensifs et celui des secondeurs sont notamment améliorés par rapport à ceux de 2018.

Mais la lutte la plus importante reste celle chez les quarts-arrières. Notons cependant que la compétition qui opposait Antonio Pipkin, Jeff Mathews, Vernon Adams fils et Matt Shiltz semble avoir été scindée en deux.

Adams et Shiltz bataillent probablement pour le poste de troisième quart de l’équipe. Le perdant de cette lutte pourrait ne plus avoir sa place dans l’équipe, surtout si on décide de garder un ou deux des quarts-arrières canadiens présents au camp, Hugo Richard et Chris Merchant.

Quant au poste de partant, il sera disputé entre Pipkin et Mathews, ce qui est un peu étonnant. On s’attendait tous à ce que Pipkin amorce la saison derrière le centre, et c’est probablement ce qui se produira. Mais si l’on se fie au nombre de répétitions qu’il obtient au camp, Mathews pourrait être l’homme de Sherman.

« Jeff est très constant, autant sur le plan émotif que de la façon dont il joue. Il dégaine assez rapidement et il prend de bonnes décisions. Sa lecture du jeu est aussi bonne que celle de n’importe quel autre quart de l’équipe. Il est un joueur intelligent. » — Mike Sherman, entraîneur-chef des Alouettes

Mathews n’a presque pas joué après avoir été embauché par les Alouettes la saison dernière, puisqu’il a subi une sérieuse blessure à un pied. Sherman estime qu’il a tout de même trouvé le moyen de s’améliorer durant cette absence.

« Je pense qu’il joue mieux cette saison, ou c’est peut-être seulement une impression parce que je le connais mieux. Il n’était qu’un nom pour moi la saison dernière. Cette année, il est un nom, un visage et un quart-arrière. Il est talentueux. »

Malgré les bons mots de Sherman, Mathews a de bonnes chances d’amorcer la saison comme réserviste de Pipkin. Il serait d’ailleurs le meilleur candidat pour aider ce dernier dans un rôle de second, étant légèrement plus expérimenté qu’Adams et Shiltz.

S’il respecte son plan de match, Sherman accordera du temps de jeu aux quatre principaux quarts de l’équipe aujourd’hui. « Je veux leur donner l’occasion de se faire valoir. »

Notez que le match de ce matin ne sera pas télédiffusé. Ceux qui souhaitent écouter la rencontre à la radio pourront le faire sur les ondes de TSN 690.