Les Alouettes reçoivent des Blue Bombers surprenants

Duron Carter lors de la dernière visite des... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Duron Carter lors de la dernière visite des Blue Bombers à Montréal, l'an dernier. Malheureusement pour les Alouettes, leur receveur devra rater la rencontre de ce soir en raison d'une blessure à la cheville.

Photo David Boily, archives La Presse

Après une cuisante défaite lors du premier match de l'année à Calgary, les Alouettes ont rebondi de belle façon en triomphant des Lions de la Colombie-Britannique la semaine dernière. Cette volte-face annonçait-elle un retour en force de l'équipe? On aura une partie de la réponse dès 19h ce soir, alors que les Moineaux accueilleront les surprenants Blue Bombers de Winnipeg au stade Percival-Molson.

Surprenants, car à peu près personne ne s'attendait à ce que les Bombers démarrent leur saison 2014 d'aussi brillante façon. Pire équipe de la LCF l'an dernier, voilà qu'ils ont remporté leurs deux premiers matchs cette année, et de manière convaincante par-dessus le marché. Ils trônent actuellement au sommet de la division Ouest, à égalité avec les Eskimos d'Edmonton.

«J'ai regardé les deux matchs, et ils ont vraiment bien joué, a commenté hier le receveur Éric Deslauriers. On s'attend toujours à un match robuste contre les Bombers. Il faut être prêts et savoir qu'ils amèneront leurs meilleurs. Même s'ils ne font pas partie de notre division Est, c'est tout de même un très gros match pour nous.»

La même recette

Il sera intéressant de voir si les Alouettes vont garder la même stratégie qui leur a permis de vaincre les Lions, nommément des passes courtes et plusieurs jeux au sol, ou s'ils opteront plutôt pour les longs jeux en fond de terrain.

«Je pense qu'on va demeurer dans la même recette. On aura une attaque qui, je crois, se construira principalement sur notre jeu au sol. On se mettra à diversifier les choses à partir de cela. Tant et aussi longtemps qu'on aura une production offensive adéquate en premier essai avec notre jeu au sol, on va continuer de progresser en tant qu'équipe», a fait savoir le centre Luc Brodeur-Jourdain.

Deux joueurs à surveiller

Ils ne sont peut-être pas les seuls, mais on peut identifier deux joueurs en particulier comme étant les principaux responsables de ce revirement de situation chez les Bombers.

D'abord, le quart-arrière Drew Willy. Acquis des Roughriders de la Saskatchewan au cours de la saison morte, il a lancé pour plus de 300 verges dans chacun de ses deux premiers matchs. Puis, il y a le demi offensif recrue Nic Grigsby. Le jeune homme de 25 ans, natif de Los Angeles, en a fait voir de toutes les couleurs au Rouge et Noir d'Ottawa, la semaine dernière, en inscrivant trois touchés.

La défense des Alouettes, toujours très solide, est bien consciente qu'elle aura fort à faire pour limiter les dégâts que ces deux adversaires pourraient causer. «Contre Calgary, ce sont les longs jeux qui nous ont tués à la défense. La Colombie-Britannique n'a pas eu la chance d'essayer de nous étirer comme ça en raison de la pression qu'on a mise sur le quart-arrière. Winnipeg est une équipe qui repose sur les longs jeux et qui ne craint pas de lancer le ballon loin. Ce sera un bon test pour nous de montrer que nous sommes capables de nous défendre contre ça», a analysé le secondeur Marc-Olivier Brouillette.

Trestman honoré

Les Alouettes profiteront de la mi-temps pour rendre hommage à leur ancien entraîneur-chef Marc Trestman, gagnant à deux reprises de la Coupe Grey en cinq saisons à la barre de l'équipe.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer