Source ID:387286; App Source:cedromItem

Alouettes: le talent est en place

Anthony Calvillo et Chris Jennings... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Anthony Calvillo et Chris Jennings

Photo Bernard Brault, La Presse

Sur papier, rien n'a changé : les Alouettes possèdent autant de talent que n'importe quel autre club de la Ligue canadienne de football. Dix de leurs joueurs font d'ailleurs partie du top 50 du réseau TSN, soit le même nombre que dans celui de La Presse (la seule différence, c'est que Scott Flory est sur la liste de TSN et que Billy Parker est sur la nôtre).

Des 12 membres réguliers de l'attaque, Arland Bruce III est le seul qui n'était pas avec les Alouettes en 2012. Le vétéran a remplacé Brian Bratton. Avec un quatuor de receveurs composé de Bruce, Jamel Richardson, S.J. Green et Brandon London, Anthony Calvillo aura encore l'embarras du choix, c'est le moins qu'on puisse dire.

Même s'il fêtera ses 41 ans le mois prochain, Calvillo reste le quart-arrière le plus constant de la ligue. Son jeu en saison régulière est irréprochable depuis cinq ans. Cela dit, la ligne offensive devra continuer d'exceller devant lui. Calvillo est particulièrement vulnérable lorsque l'adversaire réussit à l'ennuyer. Mais seuls les Lions peuvent se vanter d'avoir une ligne aussi efficace que celle des Oiseaux, qui n'a subi aucun changement depuis 2010.

Comme c'est le cas chez les receveurs, les Alouettes regorgent de talent dans le champ arrière. Cette profondeur permettra d'ailleurs à Brandon Whitaker de prendre le temps nécessaire avant de revenir au jeu. Chris Jennings sera le demi offensif régulier d'ici là, et les Canadiens Jerome Messam et Steven Lumbala devraient également contribuer en cours de route.

Il reviendra à Mike Miller de bien utiliser tout ce beau monde. Les succès des Als passent par l'attaque, et si l'ancien coordonnateur offensif des Cardinals de l'Arizona s'acclimate rapidement au football canadien, Calvillo et compagnie permettront à l'équipe de se maintenir parmi les bonnes du circuit.

Ce n'est toutefois pas parce que Marc Trestman s'est adapté au jeu de la LCF en un rien de temps que Miller et Dan Hawkins en feront de même. Ce n'est vraiment pas si simple. Plusieurs entraîneurs venus des États-Unis sont repartis la queue entre les jambes. Qui ne se souvient pas du passage de Bart Andrus à Toronto ?

Trestman était un coordonnateur dans la NFL à l'âge de 32 ans et avait déjà été l'architecte de la puissante attaque des 49ers avant de s'amener ici. Il était l'exception à la règle, et certaines personnes ne semblent pas le réaliser.

Plus de constance

On ne sait pas trop à quoi s'attendre de la défense, sinon que l'unité de Noel Thorpe devrait être plus constante que celles des deux dernières saisons. Alors que les succès de la tertiaire reposeront sur des vétérans comme Billy Parker, Jerald Brown, Geoff Tisdale et Byron Parker, la première ligne sera l'affaire de jeunes, mis à part John Bowman.

La force de la défense se situera toutefois entre ces deux groupes. Les secondeurs Shea Emry, Chip Cox et Kyries Hebert devraient dicter le genre de saison que connaîtra la défense des Als. Tous nommés dans l'équipe d'étoiles de la division Est en 2012, ces trois joueurs sont capables de changer l'allure d'un match à l'aide d'un jeu-clé.

Emry, Cox et Hebert devront entre autres être efficaces lorsqu'ils fonceront vers le quart-arrière. Car on le répète, la plus importante faiblesse de cette équipe se situe sur le plan des ailiers défensifs. Bowman est la seule valeur sûre à cette position.

Ejiro Kuale est un bon joueur, mais l'ancien secondeur n'a toujours pas démontré qu'il pouvait se rendre au passeur avec constance. Le trio de secondeurs ainsi que les jeunes plaqueurs Alan-Michael Cash, Moton Hopkins et Scooter Berry devront donc tous mettre l'épaule à la roue. Afin qu'une défense puisse faire le boulot, il est impératif que le quart soit dérangé, et c'est doublement vrai au football à trois essais.

Ray Rychleski trouvera-t-il le remède aux problèmes des unités spéciales ? Vieux routier de la NFL et de la NCAA, le coordonnateur a fait bonne impression au camp d'entraînement à Sherbrooke.

Noel Devine devrait être le spécialiste des retours pour commencer la saison, et tant et aussi longtemps qu'il restera fiable sur le plan des tentatives de placement, Sean Whyte sera le botteur. Reste à voir si les unités de couverture seront améliorées.

L'expérience des Argos

Les Als ont les chevaux pour retourner au match de la Coupe Grey après une absence de deux ans, cela ne fait aucun doute. Est-ce toutefois un objectif réaliste lorsqu'on sait qu'aucun de leurs 11 entraîneurs n'était avec l'organisation en 2012 ? Attendez-vous à une période d'adaptation et à un parcours inégal.

À l'inverse, l'équipe à l'ouest de Montréal est menée par trois vétérans dont les preuves sont faites depuis longtemps dans la LCF. Et c'est précisément grâce à Scott Milanovich, Chris Jones et Mike O'Shea que les Argonauts de Toronto doivent être considérés comme les favoris dans la division Est.

Les prédictions de Miguel Bujold

Division EstDivision Ouest
1- Argonauts (11-7)1- Roughriders (11-7)
2- Alouettes (10-8)2- Lions (10-8)
3- Tiger-Cats (8-10)3- Stampeders (10-8)
4- Blue Bombers (5-13)4- Eskimos (7-11)

Match de la Coupe Grey

Argonauts c. RoughridersChampions: Roughriders

Les honneurs individuels

Joueur par excellenceDarian Durant (Roughriders)
Meilleur joueur défensifSoloman Elimimian (Lions)
Meilleur joueur d'unités spécialesLarry Tayor (Stampeders)
Meilleur joueur de ligne offensiveJosh Bourke (Alouettes)
Meilleur joueur canadienAndrew Lewis (Lions)
Entraîneur de l'annéeCorey Chamblin (Roughriders)



À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer