(Bologne) Le Britannique Simon Yates, vainqueur de la dernière Vuelta, s’est désigné « favori numéro un » du Giro, vendredi, à la veille du contre-la-montre inaugural de Bologne.  

Agence France-Presse

« Cela fait presque 12 mois que je pense à cette course », a déclaré Yates, qui est apparu très en confiance, vendredi, lors d’une mêlée de presse.  

Pince-sans-rire, le Britannique a répondu brièvement à la question du premier favori de cette 102e édition en se désignant : « moi ! »

L’année passée, pour sa première participation, Yates avait gagné trois étapes et porté le maillot rose durant 13 jours avant de sombrer dans les deux dernières étapes de montagne et se classer 21e.  

L’Anglais s’est expliqué aussi sur son choix de partir dans les derniers coureurs, le rang habituel des favoris, lors du contre-la-montre de Bologne. Ses adversaires pour le classement général ont préféré s’élancer parmi les premiers partants en fonction de la météo annonçant une aggravation des conditions au fil de la course.

« Ce ne sont que des prévisions, personne ne le sait vraiment », a répondu le leader de l’équipe australienne Mitchelton, en ajoutant qu’il connaîtrait ainsi les chronos de ses rivaux.

Yates, 26 ans, a souligné qu’il avait travaillé « très dur » pour s’améliorer dans les contre-la-montre. « Le dernier que j’ai couru, je l’ai gagné », a-t-il relevé à propos de sa victoire d’étape, en mars, dans Paris-Nice. « Le premier chrono [du Giro] donnera des indications ».