Le septuple champion du monde de Formule 1, critiqué de toutes parts pour son retour décevant dans la discipline, a encore déçu samedi en se classant 11e des qualifications du Grand Prix d'Allemagne, samedi à Hockenheim.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Schumacher, 10e dans les dernières secondes de la Q2, la deuxième partie des qualifications, n'était pourtant qu'à 8/1000e de son partenaire allemand Nico Rosberg, alors 9e, un bon résultat pour cet ex-retraité des pistes, quand un autre de ses compatriotes, Nico Hülkenberg, les a tous deux dépassés et privé "Schumi" de la Q3.

Au final, Rosberg a bien repris la 9e place au pilote Williams. Mais Schumacher, finalement 11e, a montré qu'il est encore bien loin de son ancien niveau.

«Il n'y a pas grand chose à dire des qualifications sinon que le résultat était tout ce qu'on pouvait atteindre. C'est clairement décevant. Nous espérions pouvoir nous battre pour la 5e ou la 6e place», a commenté Schumacher.

«Mais vous pouvez voir d'après les différences entre nos deux voitures quel était leur potentiel», a-t-il ajouté.

«Pour terminer sur quelque chose de positif, je partirais au moins du meilleur côté de la grille (le moins sale, dévolu aux classements impairs). Au final, je préfère être 11e que 10e à cause de cela», s'est-il consolé.

Avec 36 points, le septuple champion du monde, qui détient la plupart des records de la discipline, figure à une triste 9e place au classement, à 54 longueurs de Nico Rosberg et 109 de Lewis Hamilton, actuel leader du Championnat, en partie à cause de sa Mercedes sous-performante.