Le patron de la F1 Bernie Ecclestone a été légèrement blessé à Londres par des voleurs qui se sont emparés d'objets personnels de valeur, a indiqué vendredi la police, quelques semaines après qu'il eut jugé que seules les personnes «un peu lentes» se faisaient agresser.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les malfaiteurs ont donné des coups de poing et de pieds au milliardaire de 80 ans après s'être jeté sur lui et sa petite amie, Fabiana Flosi, 31 ans, devant le siège de son empire, Formula One Holdings, selon Scotland Yard.

Les quatre voleurs se sont emparés d'objets d'une valeur estimée à 200 000 livres (315 000$), dont une montre et des bagues en diamants, ont précisé les tabloïds britanniques Daily Mail et The Sun. La police a confirmé avoir été alertée depuis le lieu du crime dans le quartier chic de Knightsbridge, dans l'ouest de Londres, mercredi soir, après «le signalement d'un vol sur un homme et une femme».

«L'homme âgé de 80 ans a été emmené dans un hôpital de l'ouest de Londres pour y être soigné pour une légère blessure à la tête», a précisé le porte-parole de la police qui a confirmé un vol d'objets de valeur.

Scotland Yard a indiqué n'avoir à ce stade procédé à aucune arrestation.

Bernie Ecclestone, grand argentier de la Formule 1, avait commenté l'attaque par une bande armée contre le pilote de F1 Jenson Button en marge du Grand Prix de Sao Paulo au Brésil au début du mois, en soulignant que Londres pouvait aussi être une ville dangereuse.

«Il ne faut pas oublier que l'on a beaucoup de problèmes en Angleterre, comme (dans l'artère commerciale) Oxford Street ou d'autres endroits, ou à New York, des gens se font agresser.»

«Ils cherchent des victimes, des personnes qui sont un peu lentes et simples, mais les gens qui ont l'air un peu intelligent ne sont jamais inquiétés», avait-il assuré.