(Los Angeles) Les stars de la NBA Stephen Curry et Klay Thompson et d’autres joueurs des Warriors de Golden State ont rejoint une foule de manifestants pour une marche pacifique contre les violences racistes à Oakland, mercredi.

Agence France-Presse

Curry, Thompson, Kevon Looney et Damion Lee, ont participé à cette manifestation en hommage à George Floyd, un homme noir mort lundi dernier à Minneapolis après son interpellation au cours de laquelle un policier blanc s’est appuyé avec un genou sur son cou pendant plus de huit minutes.

Alors que certains manifestants appelaient à « dire son nom », Curry était parmi ceux qui répondaient : « George Floyd ! ».  

« Nous sommes tous ici dans le même but, pas seulement pour les Noirs », a déclaré le porte-parole de la marche, Juan Toscano-Anderson. « En ce moment, il s’agit des Noirs, mais cela concerne toute l’humanité. Il y a des gens partout dans le monde qui sont opprimés. »

Depuis plus d’une semaine, de très nombreuses personnalités du basket américain, de LeBron James à Michael Jordan en passant par Magic Johnson ont exprimé leur colère et indignation. Et des manifestations, qui ont parfois été accompagnées de pillages et d’émeutes, ont eu lieu dans tout le pays.

Elles se sont poursuivies mercredi dans de nombreuses villes, sans débordement majeur.

Derek Chauvin, le policier qui s’est agenouillé sur le cou du quadragénaire, provoquant sa mort, avait dans un premier temps été inculpé d’homicide involontaire.  Mercredi, les chefs d’accusation le visant ont été requalifiés de « meurtre non prémédité », plus grave, passible de 40 ans de prison.  

Les trois autres agents qui l’accompagnaient sont désormais également poursuivis pour complicité, et placés en détention.