(New York) Tylor Megill n’a concédé aucun point en six manches pour décrocher sa première victoire dans le Baseball majeur et permettre aux Mets de New York de blanchir les Blue Jays de Toronto 3-0, vendredi soir.

Jerry Beach Associated Press

Megill (1-0) a permis deux coups sûrs et un but sur balles pour abaisser sa moyenne de points mérités à 2,10. Il a aussi complété cinq retraits sur des prises et frappé son premier coup sûr en carrière.

« Il s’est amené avec nous parce que nous avions des blessés, mais il a enchaîné les bonnes sorties, a expliqué le gérant des Mets, Luis Rojas. Il est ici avec nous et il est ici pour rester. »

Pete Alonso a produit tous les points de son équipe grâce à deux circuits. Il a d’abord réussi une claque de deux points en première manche contre son ancien coéquipier Steven Matz (8-5), puis il a ajouté une longue balle en solo contre Ryan Borucki en huitième.

Alonso a frappé quatre circuits à ses quatre derniers matchs. Après chacun de ses circuits, vendredi, le cogneur a sorti un énorme cheval en peluche de l’abri des Mets.

« Le cheval était dans l’abri et j’ai frappé deux circuits. Donc je crois que ça fonctionne », a soutenu Alonso.

Les Blue Jays n’ont réussi à pousser qu’un coureur plus loin que le premier coussin contre Megill et trois releveurs.

En première, Bo Bichette a soutiré un but sur balles avec un retrait avant de voler le deuxième pendant que Vladimir Guerrero fils était retiré sur des prises. Bichette a cependant été retiré lors de la présence au bâton de George Springer.

« Peu importe si tu as les meilleurs cogneurs, ce sont les lanceurs qui contrôlent le jeu, a mentionné le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo. C’est ce que je répète toujours. Et aujourd’hui (vendredi), leur lanceur a été très bon. »

Seth Lugo a permis un coup sûr en septième, Trevor May a lancé une huitième manche parfaite, puis Edwin Diaz a mis fin à sa séquence de trois sabotages en lançant une neuvième manche parfaite.

Diaz a effectué un retrait au bâton au cours de la manche pour décrocher son 20e sauvetage.

Matz a été repêché au deuxième tour par les Mets en 2009 et a passé six saisons avec l’équipe. Il a accordé quatre coups sûrs et trois buts sur balles, tout en complétant cinq retraits sur des prises en cinq manches et deux tiers.