(Los Angeles) Le lanceur des Dodgers de Los Angeles Trevor Bauer s’est présenté au tribunal, vendredi, pour s’opposer au prolongement d’une ordonnance de protection demandée par une femme qui allègue avoir été étranglée et frappée par Bauer lors de deux rapports sexuels plus tôt cette année.

Andrew Dalton Associated Press

Les avocats de Bauer et de la femme ont révélé lors d’une brève séance vendredi matin qu’ils avaient l’intention d’appeler des témoins à la barre, dont le lanceur, pour discuter de cette ordonnance.

La juge Dianna Gould-Saltman a reporté le début de l’audience au 2 août. L’avocate de Bauer, Shawn Holley, a affirmé qu’elle n’avait pas eu suffisamment de temps pour examiner la liste de témoins de la partie demanderesse puisqu’elle lui a été remise trop tard.

« Nous sommes prêts, mais seulement en fonction des informations que nous avons reçues », a déclaré Me Holley lors de la séance.

La juge Gould-Saltman a tranché que Bauer devra se présenter à la barre et devra refuser aux questions qui pourraient être incriminantes, comme c’est le cas lors de toutes les procédures au civil.

La magistrate a refusé la demande de Me Holley, qui souhaitait que son client ne soit pas forcé de témoigner. L’avocate a souligné qu’elle encourageait fortement son client à ne rien dire.

La police de Pasadena, en Californie, enquête aussi sur ce dossier et pourrait déposer des accusations au criminel.

La durée totale de l’audience est évaluée à trois jours.

Une ordonnance de protection temporaire a été émise jusqu’à ce que la cause soit amenée devant le tribunal et demeurera en vigueur jusqu’à ce qu’une décision soit rendue. La juge pourrait décider prolonger l’ordonnance de quelques semaines ou de plusieurs années.

La présence au tribunal de Bauer n’était pas requise vendredi, et elle n’était pas attendue.

Les audiences concernant une ordonnance de protection sont généralement courtes. Les avocats de la défense plaident souvent sans la présence de leur client dans la salle.

Les agents du lanceur, Jon Fetterolf et Rachel Luba, ont réfuté les allégations de la femme, selon lesquelles elle aurait été étranglée au point de perdre connaissance et aurait été frappée lors des relations sexuelles.

Me Fetterolf a notamment déclaré que les interactions de son client avec la femme étaient « entièrement consensuelles ».

Le baseball majeur a placé Bauer en congé payé le 2 juillet sous la politique de violence conjugale, d’agression sexuelle et de maltraitance des enfants adoptée en 2015 conjointement avec l’association des joueurs.

Le congé a été prolongé jusqu’au 27 juillet.