(Boston) Teoscar Hernández a claqué deux circuits de trois points par-dessus le Monstre vert et les Blue Jays de Toronto ont écrasé les Red Sox de Boston 18-4, dimanche.

Ken Powtak La Presse Canadienne

Vladimir Guerrero fils, Bo Bichette, Lourdes Gurriel fils, Cavan Biggio, Rowdy Tellez et Marcus Semien ont aussi cogné une longue balle pour les Blue Jays, qui avaient frappé cinq circuits la veille.

« C’est incroyable, a déclaré Hernández. J’espère que ce sera comme ça chaque jour. Nous pourrons avoir du plaisir et rire pendant tout le match. »

Guerrero a obtenu son 21e circuit de la campagne, un sommet dans les Majeures. Semien a quant à lui placé une balle en lieu sûr à l’étranger dans un 26e match de suite. Il s’agit de la plus longue séquence du genre dans le baseball majeur depuis les 27 coups sûrs de Dexter Fowler.

Bichette a réussi quatre des 20 coups sûrs des Torontois. Guerrero, Hernández et Gurriel en ont récolté trois chacun.

PHOTO GREGORY FISHER, USA TODAY SPORTS

Bo Bichette

« Honnêtement, je ne sais pas, a dit le partant des Blue Jays, Robbie Ray, lorsqu’il s’est fait demander ce qu’il ferait s’il avait à affronter son équipe. Peut-être que je tenterais de leur faire frapper la balle directement à un joueur. La façon dont ils s’élancent est impressionnante. »

Xander Bogaerts et Bobby Dalbec ont frappé un coup de quatre buts pour les Red Sox, qui ont perdu les deux derniers duels de cette série.

Ray (4-2), a retiré 10 adversaires au bâton en six manches. Il a alloué trois points, quatre coups sûrs et trois buts sur balles.

Les Blue Jays ont pris les devants 4-0 en première manche lorsqu’ils ont malmené Martín Pérez. Hernández a frappé un premier circuit de trois points et Gurriel a ajouté une claque en solo.

La longue balle de Semien a porté le pointage à 5-0 en deuxième manche, ce qui a causé de bruyantes huées par la foule au Fenway Park.

« Nous devons faire un meilleur travail, c’est tout, a indiqué le gérant des Red Sox, Alex Cora. Ce fut une semaine horrible pour nous au monticule. »

Les Red Sox ont donné 53 points à leurs six dernières sorties.

Pérez (4-4) n’a retiré que quatre frappeurs, accordant cinq points en six coups sûrs. À ses deux derniers départs, il a concédé 11 points en trois manches et un tiers au monticule et sa moyenne de points mérités est passée de 3,09 à 4,52.

« Je ne place pas la balle où je l’aimerais, a observé Pérez. Lors des deux derniers matchs, mes adversaires ont bien frappé contre moi. Ça fait partie du sport. »

La formation torontoise s’est distancée grâce à quatre points en quatrième manche et quatre autres en cinquième. Hernández a cogné son deuxième circuit de trois points de l’après-midi.

En cinquième manche, la claque de trois points de Bichette a elle aussi quitté le stade.