(Atlanta) Madison Bumgarner a conclu un programme double opposant l’Arizona aux Braves d’Atlanta en n’allouant ni point ni coup sûr, dans un gain de 7-0 des Diamondbacks.

George Henry
Associated Press

L’exploit de Bumgarner n’est pas considéré un match sans point ni coup sûr, par contre. Un affrontement doit durer au moins neuf manches.

Plus tôt, Zac Gallen a accordé un seul coup sûr dans une victoire de 5-0 des D’Backs.

Bumgarner a retiré sept frappeurs sur des prises. Le seul adversaire à s’être rendu sur les buts l’a fait en raison d’une erreur de l’arrêt-court Nick Ahmed, en deuxième manche.

Après le dernier retrait, Bumgarner (2-2) a serré la main de son receveur Carson Kelly comme si de rien n’était. Le reste de l’équipe s’est toutefois précipité au monticule pour chaudement féliciter le gaucher.

Il s’agissait du 300e départ de Bumgarner. Le gaucher de 31 ans a été élu joueur par excellence de la Série mondiale en 2014, avec les Giants de San Francisco.

Un comité du baseball majeur a décidé en 1991 qu’un match sans point ni coup sûr devait durer neuf manches ou plus.

Depuis la saison dernière, les matchs sont réduits à sept manches lors des programmes doubles. Cette décision a été prise dans un contexte de pandémie.

Il y a déjà eu deux matchs sans point ni coup sûr cette saison. Joe Musgrove des Padres face au Texas le 10 avril, et Carlos Rodon des White Sox contre les Indians, cinq jours plus tard.