(Miami) L’ex-propriétaire des Marlins de Miami Jeffrey Loria a réglé hors cour une poursuite intentée par l’État de la Floride.

Steven Wine
Associated Press

Du fait de ce règlement, Loria remboursera 4,2 millions US des coûts de construction du stade du club, ouvert en 2012.

Ce paiement découle de la vente de l’équipe pour 1,2 milliard en 2017 à un groupe mené par Derek Jeter. En 2009, le gouvernement local a accepté d’aider à défrayer les coûts de construction du stade de baseball en échange d’une promesse de partage de profits par Loria en cas d’éventuelle vente du club.

Après cette vente, Loria a prétendu qu’il avait subi une perte en raison des taxes, ce que le comté a qualifié de « mathématiques abstraites ».

Ce règlement fait suite à des mois de négociations. Le comté de Miami-Dade recevra 3,67 millions, soit 87 % de l’entente, et la ville de Miami touchera 563 000 $, selon les termes détaillés sur le site internet du comté.

L’entente de 2009 exigeait de Loria qu’il verse 5 % des profits nets de la vente de l’équipe. Les fonds publics ont couvert plus des trois quarts des 634 millions nécessaires à la construction du Marlins Park.

La commission du comté doit donner son approbation à l’entente, signée par David Samson, président des Marlins quand Loria en était le propriétaire. Une réunion doit avoir lieu mardi.

Samson n’a pas voulu commenter. Les propriétaires actuels des Marlins ont aussi refusé de commenter, si ce n’est que de rappeler que cette poursuite n’avait rien à voir avec eux.

Maintenant âgé de 80 ans, Loria a acheté les Marlins 158,2 millions en 2002 et est rapidement devenu impopulaire en raison de sa frugalité comme propriétaire, mettant perpétuellement des équipes perdantes sur le terrain. L’an dernier, à la troisième saison de Jeter comme président et chef de la direction, les Marlins ont atteint les séries pour la première fois depuis 2003, année où l’équipe a remporté la Série mondiale.