(New York) Avant même d’avoir dirigé son premier match, Carlos Beltran a été congédié par les Mets de New York, devenant ainsi la plus récente victime du scandale de vols de signaux des Astros de Houston qui a secoué le Baseball majeur.

Mike Fitzpatrick
Associated Press

Les Mets ont fait part de leur décision jeudi, dans un communiqué où ils affirment que les « deux parties ont convenu de se séparer ». Cette décision survient deux jours après qu’Alex Cora eut été remercié par les Red Sox de Boston. Cora était l’adjoint principal du gérant A. J. Hinch avec les Astros en 2017, saison au cours de laquelle l’équipe a utilisé un stratagème de caméra à circuit fermé pour voler les signaux de ses adversaires au Minute Maid Park. Beltran évoluait pour les Astros cette saison-là.

Vingt-quatre heures plus tôt, Hinch et le directeur général Jeff Luhnow ont été congédiés par les Astros après avoir été suspendus pour toute la saison 2020 par la MLB. Outre ces suspensions imposées à Hinch et Luhnow, les Astros ont écopé d’une amende de 5 millions US, en plus d’être privés de leurs choix de premier et deuxième tours en 2020 et 2021.

Dans sa décision rendue plus tôt cette semaine, le commissaire Rob Manfred a qualifié Cora et Beltran de « cerveaux de l’affaire ». Beltran a été le seul joueur identifié par le commissaire Manfred dans son rapport, où il est noté que Beltran a fait partie du groupe ayant mis en place ce stratagème. Aucun autre joueur n’a été sanctionné.

« Pendant mes 20 ans passés dans le baseball, je me suis toujours fait une fierté d’être un leader et de faire les choses de la bonne façon, et dans cette situation, j’ai échoué », a reconnu Beltran dans une déclaration rendue publique par son agent, Dan Lozano.

« En tant que joueur-vétéran dans l’équipe, j’aurais dû réaliser la sévérité de l’affaire et je regret sincèrement les gestes qui ont été posés. Je suis un homme de foi et d’intégrité et ce qui est arrivé n’ont pas démontré ces caractéristiques qui sont tellement importantes pour moi et ma famille. Je suis très désolé. Ce n’est pas ce que je suis en tant que père de famille, époux, coéquipier et éducateur. […] J’espère, un jour, avoir l’opportunité de retourner vers ce sport que j’aime tant. »

Les Astros ont remporté la Série mondiale de 2017, la première de leur histoire. L’année suivante, sous les ordres de Cora, les Red Sox ont été couronnés. Les Red Sox font l’objet d’une enquête séparée de la part des autorités du Baseball majeur. Les Dodgers de Los Angeles ont été les finalistes malheureux de ces deux championnats.

« Nous avons rencontré Carlos (mercredi) soir et de nouveau (jeudi) matin. Compte tenu des circonstances, nous avons décidé de mettre fin à notre association. Ça n’a pas été une décision facile à prendre », ont déclaré le directeur général des Mets Brodie Van Wagenen et le chef de l’exploitation du club Jeff Wilpon dans un communiqué conjoint.

« En vertu des circonstances, il est devenu clair pour tout le monde qu’il n’était pas dans l’intérêt de Carlos de demeurer comme gérant des Mets. Nous croyons que Carlos a joué franc jeu avec nous et sommes certains qu’il ne s’agira pas du dernier chapitre de sa carrière. »

Âgé de 42 ans et sans expérience comme gérant, Beltran a été nommé en poste pour remplacer Mickey Callaway le 1er novembre dernier. L’ex-cogneur de puissance avait paraphé un contrat de trois saisons incluant une année d’option à la discrétion du club pour 2023.

« Au cours d’une réunion tenue (jeudi) matin avec Jeff et Brodie, nous avons convenu de nous séparer, a indiqué Beltran, dans le communiqué publié par les Mets. Je leur suis reconnaissant de m’avoir offert cette opportunité, mais nous avons convenu que cette décision était dans les meilleurs intérêts de l’équipe. Je ne pouvais tout simplement accepter de devenir une distraction pour le reste de l’équipe. Je souhaite beaucoup de succès à toute l’organisation. »

Beltran devient ainsi le premier gérant congédié avant d’avoir dirigé un match depuis Wally Backman, embauché en novembre 2004 et congédié quatre jours plus tard après que des problèmes financiers et judiciaires eurent été mis à jour.