(Cleveland) Les Indians de Cleveland vont changer de nom après 105 ans.

Tom Withers,
Associated Press

Citant trois personnes bien au fait de la décision, le New York Times a rapporté dimanche soir que l’équipe allait tourner la page sur le nom qui a été considéré raciste pendant des décennies. Les Indians ont discuté à l’interne d’un changement de nom depuis plusieurs mois.

Un porte-parole de l’équipe a révélé à The Associated Press qu’aucun commentaire ne serait immédiatement émis concernant ce rapport.

Le New York Times a indiqué que l’équipe pourrait faire une annonce officielle plus tard cette semaine. On ne sait toujours pas quand le changement prendra effet ou si l’équipe a choisi un nouveau nom.

Cette décision des Indians s’inscrit dans la même veine que celle prise plus tôt cette année par l’Équipe de football de Washington, qui était auparavant connue dans la NFL sous le nom de Redskins.

Pendant des années, des groupes amérindiens et d’autres ont protesté contre l’utilisation du nom Indians par la ville de Cleveland et contre les images utilisées par l’équipe fondée en 1901. L’année dernière, l’équipe a retiré de logo controversé du « Chief Wahoo » de ses casquettes et de ses uniformes, mais la mascotte souriante est restée populaire et des objets à son image sont toujours vendus.

Les Indians ont dû gérer la réaction des partisans contrariés par le retrait du logo et l’équipe est assurée d’en entendre davantage maintenant qu’elle a décidé de changer de nom.

En juillet, quelques heures après les plans de l’Équipe de football de Washington eurent été connus en raison notamment de la pression de ses commanditaires – dont l’entreprise FedEx, qui détient les droits de dénomination du stade – le propriétaire des Indians, Paul Dolan, a publié un communiqué dans lequel il disait que l’équipe examinerait « la meilleure voie à suivre concernant le nom du club ».

Dans les mois suivants, l’équipe a consulté les joueurs, les membres de la direction, le personnel d’instructeurs, des leaders de la communauté, des actionnaires et des groupes amérindiens.

Quelques jours après la déclaration de Dolan, le gérant des Indians, Terry Francona, a affirmé qu’il était temps de « faire un pas en avant » avec le changement de nom.

« J’y ai réfléchi et j’y avais réfléchi avant de faire cette déclaration, a dit Francona, qui fait partie de l’équipe depuis 2013. Je sais que par le passé, quand on me posait la question, que ce soit concernant notre nom ou le “Chief Wahoo”, je répondais habituellement que je sais que nous ne tentons jamais d’être irrespectueux. »

« J’ai encore ce sentiment, mais je ne crois pas que c’est une assez bonne réponse aujourd’hui. Je crois que c’est le temps de faire un pas en avant. C’est un sujet très difficile. C’est aussi très délicat. »