Shane Bieber et Trevor Bauer adorent jaser baseball. Ils ont tissé des liens alors qu’ils étaient coéquipiers chez les Indians de Cleveland et ils ont gardé contact après que Bauer eut été échangé aux Reds de Cincinnati l’an dernier.

Jay Cohen
Associated Press

Bieber a reçu un message texte de la part de Bauer avant le début de la saison. Les preneurs au livre de Las Vegas donnaient les mêmes chances aux deux artilleurs droitiers de remporter le prix Cy-Young de leur ligue respective.

« Je lui ai dit pourquoi ne pas être 2-en-2, ou quelque chose comme ça », a raconté Bieber.

Et pourquoi pas !

Bieber a été le choix unanime dans la Ligue américaine, tandis que Bauer est devenu le premier lanceur à remporter l’honneur dans la Nationale pour la plus vieille équipe des Majeures.

« Personne ne le mérite plus que lui. Il sait ce qu’il veut et il sait comment l’obtenir, a dit Bieber au sujet de Bauer. Nous gardons contact. Je prenais pour lui, tout comme ma famille. Et il m’encourage aussi. C’est donc assez spécial. »

PHOTO AARON DOSTER, ASSOCIATED PRESS

Trevor Bauer

Bieber et Bauer avaient des casiers voisins dans le vestiaire des Indians.

« Nous avons une relation rapprochée depuis cette époque, a dit Bauer. Je pense qu’il est l’une des meilleures personnes que j’ai eu le plaisir de rencontrer dans le baseball professionnel.

« Nous avons parlé un peu pendant la saison de l’idée d’avoir deux anciens coéquipiers qui gagnent l’honneur en même temps. Je suis content pour lui. »

Grâce à un répertoire diversifié de lancers, incluant une balle courbe prononcée et une glissante dévastatrice, Bieber a compilé un dossier de 8-1 avec une moyenne de 1,63 et 122 retraits sur des prises en 77 manches et un tiers au cours de la saison écourtée en raison de la pandémie. Il a dominé les Majeures au chapitre de la moyenne et des retraits sur des prises, en plus de partager le premier rang avec Yu Darvish, des Cubs de Chicago, au niveau des victoires.

Bieber est devenu le deuxième joueur dans l’histoire des Indians à remporter la Triple couronne des lanceurs, après Bob Feller en 1940. Il est aussi le premier lanceur des Majeures à dominer pour les victoires, la moyenne et les retraits sur des prises depuis Johan Santana avec les Twins du Minnesota en 2006.

De son côté, Bauer a compilé un dossier de 5-4 et a dominé la Nationale avec une moyenne de 1,73 en 11 départs, aidant les Reds à participer aux séries pour une première fois depuis 2013. Le droitier âgé de 29 ans a retiré 100 frappeurs sur des prises en 73 manches de travail. Il a été le seul lanceur des Majeures à réussir deux blanchissages cette saison, chaque fois dans des matchs de sept manches lors de programmes doubles.

Même si les Reds sont la plus vieille équipe des Majeures, Bauer est le premier lanceur dans leur histoire à être honoré de la sorte. Bauer a rejeté l’offre qualificative des Reds au terme de la saison 2020 et il est donc joueur autonome. Il n’a toutefois pas fermé la porte à un retour avec l’équipe.

« Je n’ai pas trop pensé au marché des joueurs autonomes, a insisté Bauer. Je suis occupé avec mon plan d’entraînement hivernal. Je veux continuer à m’améliorer. »

Darvish a terminé deuxième au scrutin dans la Nationale, suivi de Jacob deGrom, des Mets de New York. DeGrom espérait gagner le Cy-Young pour une troisième saison de suite.

Bieber est le 10e lanceur dans la Ligue américaine à gagner le Cy-Young de manière unanime, et le premier depuis Justin Verlander avec les Tigers de Detroit en 2011.

« C’est un bel honneur peu importe la manière que vous le recevez, a dit Bieber. Le fait d’avoir été un choix unanime le rend un peu plus spécial. »

Kenta Maeda, des Twins, a terminé deuxième au scrutin dans l’Américaine, suivi de Hyun-Jin Ryu, des Blue Jays de Toronto.

Les joueurs par excellence des deux ligues seront connus jeudi.

Âgé de 25 ans, Bieber a effectué ses débuts en 2018, compilant un dossier de 11-5 avec une moyenne de 4,55. Il a commencé à démontrer l’étendue de son potentiel en 2019, accumulant 15 victoires et maintenant une moyenne de 3,28.

Bieber est le cinquième lanceur des Indians à gagner le Cy-Young depuis 2007, quand CC Sabathia avait reçu l’honneur. Cliff Lee l’a gagné en 2008, puis Corey Kluber en 2014 et 2017. Gaylord Perry, en 1972, est le seul autre lauréat du Cy-Young dans l’histoire des Indians. Le trophée a été créé en 1956, un an après le décès de Cy Young.

Bauer avait terminé sixième au scrutin dans l’Américaine en 2018, quand il portait les couleurs des Indians. Il a été échangé aux Reds avant la date limite des transactions au cours de l’été 2019.

Il a été presque intouchable en début de saison, limitant les équipes adverses à deux points et huit coups sûrs en 26 manches et un tiers à ses quatre premiers départs. Il a aussi terminé la campagne en force, avec une moyenne de 1,29 et 46 retraits sur des prises en 35 manches en cinq départs en septembre.

-Par Jay Cohen, The Associated Press