Il reste moins d’un quart de la saison écourtée du Baseball majeur à disputer et les Blue Jays de Toronto sont tout juste devants les Yankees de New York et ils ont une occasion d’avoir des matchs de séries à domicile.

Gregory Strong
La Presse Canadienne

La série de trois parties au Yankee Stadium est d’autant plus importante.

Les Blue Jays débordent de confiance à l’aube du premier duel de cette série, mardi, contre leurs rivaux de la section Est de l’Américaine. La formation torontoise (26-20) a remporté ou divisé les honneurs de ses neuf dernières séries et elle montre un dossier de six matchs au-dessus de la barre ,500.

Ce n’est pas mauvais pour une jeune équipe qui avait des attentes modérées au début de la saison.

« Nous allons sur le terrain et nous jouons avec ardeur chaque jour, a affirmé le joueur d’avant-champ des Blue Jays Santiago Espinal. Nous tentons d’obtenir des victoires, nous tentons d’accéder aux séries et de gagner la Série mondiale. Tout le monde ici fait son travail. »

Les Yankees se sont affaissés à quelques occasions, mais ils ont remporté leurs cinq dernières sorties. La troupe de New York a perdu deux de ses trois affrontements contre les Blue Jays, la semaine dernière à Buffalo. Les deux équipes croiseront le fer quatre autres fois la semaine prochaine, au Sahlen Field.

Selon le nouveau format des séries en 2020, les huit meilleures formations de chaque ligue passent en éliminatoires. Avant les parties de lundi, les Blue Jays occupaient le cinquième échelon alors que les Yankees se retrouvaient à égalité en septième place, avec les Indians de Cleveland.

À moins d’un effondrement de l’équipe en première place dans la section Est, les Rays de Tampa Bay, les Blue Jays et les Yankees devront se battre pour la deuxième position et pour les rangs de quatre à six dans l’Américaine. Une troisième place dans la section provoquerait un septième ou un huitième échelon en séries.

Le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo, a déclaré qu’il a l’impression que son équipe est prête à pointer au bon moment.

« Ça revient à la force mentale de cette équipe, a-t-il mentionné. Le désir de gagner, de laisser derrière les matchs difficiles et d’être prêt pour le prochain jour. Nous avons fait un très bon travail sur ces fronts et c’est la raison pourquoi nous avons eu du succès selon moi. »

Les joueurs remplaçants ont relevé le défi pour les Blue Jays quand les réguliers se sont blessés. Le personnel de lanceurs a été efficace et les releveurs ont été meilleurs que prévu.

Le joueur d’arrêt-court Bo Bichette et le stoppeur Ken Giles sont récemment revenus au jeu après avoir guéri une blessure et les renforts pourraient arriver bientôt. Le voltigeur Teoscar Hernandez et les lanceurs Nate Pearson et Matt Shoemaker ont tous fait du progrès et ils pourraient être de retour avant le dernier match de la campagne, le 27 septembre.

« Il faut donner du crédit à cette équipe parce que chaque fois que quelqu’un s’est blessé, un autre joueur prenait le relais, a indiqué Montoyo. Ça n’arrive pas très souvent. C’est la raison pourquoi nous sommes dans cette position en ce moment. »

Pendant ce temps, les Yankees pourraient bientôt accueillir les retours des puissants cogneurs Aaron Judge et Giancarlo Stanton. Luke Voit et DJ LeMahieu ont élevé leur jeu d’un cran pendant leur absence, mais des joueurs comme Gary Sanchez et Brett Gardner ont éprouvé des difficultés.

Les Blue Jays sont dans une position enviable. L’équipe a été bâtie pour aspirer aux grands honneurs au cours des prochaines saisons, et non pas nécessairement lors d’une campagne de 60 parties.

Une défaite lors du nouveau format deux de trois en première ronde ne signifierait pas la fin du monde. Les jeunes joueurs comme Bichette, Vladimir Guerrero fils, Cavan Biggio et Lourdes Gurriel fils bénéficieraient de matchs importants en septembre et d’une présence en séries.

Les Yankees veulent quant à eux gagner en ce moment. Une courte présence en séries serait considérée comme une déception.

Taijuan Walker sera le partant des Blue Jays pour le match de mardi alors que Deivi Garcia aura la confiance des Yankees.