(New York) Max Scherzer, vedette des Washington Nationals et représentant syndical des joueurs, a affirmé que ceux-ci refuseront de se voir imposer une réduction de salaire plus importante que celle déjà concédée en mars, pour jouer la saison de Ligue majeure de baseball.

Agence France-Presse

« Après avoir discuté des derniers développements avec les autres joueurs, il n’y a aucune raison de s’entendre avec la MLB sur de nouvelles réductions de rémunération », a tweeté Scherzer mercredi soir, rappelant que les joueurs se sont engagés à recevoir l’intégralité des salaires au prorata convenu le 27 mars.

« Nous avons déjà négocié une baisse de salaire. Rien ne justifie d’en accepter une deuxième », a insisté le joueur lauréat des dernières World Series avec Washington.  

Contrairement aux autres grandes ligues (NBA, LNH, MLS) de plus en plus proches de concrétiser la reprise de leurs compétitions, le baseball majeur se heurte à un achoppement de taille pour pouvoir démarrer la saison.

Proposées par les propriétaires de clubs, les nouvelles réductions de salaire toucheraient surtout les joueurs les mieux payés et à un degré moindre les autres.  

Le 27 mars, les joueurs avaient accepté de sacrifier un peu moins de 50 % de leurs salaires si la saison était réduite à 82 matchs, soit environ la moitié du calendrier prévu, comme le planifie la MLB.

Celle-ci a fait valoir qu’elle perdrait de l’argent si les joueurs étaient payés au prorata convenu, a fortiori sans source de revenus provenant de la billetterie, les matchs devant se jouer à huis clos.  

Selon ESPN, les joueurs devraient faire leur propre offre cette semaine, consistant à jouer de plus de 100 matchs, ce qui leur rapporterait plus d’argent au prorata.