(Pittsburgh) Le releveur étoile Felipe Vazquez des Pirates de Pittsburgh était détenu en Pennsylvanie, mercredi, après avoir été accusé de nombreux méfaits pour avoir prétendument admis aux enquêteurs qu’il avait tenté d’avoir une relation sexuelle avec une mineure chez elle en 2017.

Will Graves
Associated Press

Vazquez a été accusé d’agression sexuelle, contacts illégaux et corruption d’une mineure, tous des délits criminels aux yeux de la loi, ainsi que d’attentat à la pudeur d’une adolescente âgée de moins de 16 ans. Le Baseball majeur l’a placé en congé administratif.

Vazquez a été appréhendé par la police de l’État de Pennsylvanie mardi sous un chef d’accusation de pornographie informatique/sollicitation d’un mineur, et un chef pour avoir fourni du matériel obscène à des mineurs. Sa comparution devait avoir lieu en fin de journée. Il n’était pas clair si Vazquez allait être présent dans le comté de Westmoreland ou s’il allait assister à l’audience par visioconférence de sa cellule dans le comté d’Allegheny.

Vazquez a d’abord discuté avec la jeune fille sur les réseaux sociaux en 2017, avant de se rendre en voiture chez elle, dans le comté de Westmoreland, en banlieue de Pittsburgh, a indiqué un policier de l’État dans des documents judiciaires.

L'adolescente, aujourd’hui âgée de 15 ans, aurait reçu en juillet un texto de Vazquez dans lequel il se livrait à un acte sexuel. Vazquez a également envoyé un message à la jeune fille pour lui demander si elle voulait le rencontrer en vue d’avoir une relation sexuelle après la fin de la saison de baseball, selon la police.

Les autorités ont arrêté Vazquez et l’ont emmené à la prison du comté d’Allegheny après avoir exécuté un mandat de perquisition, mardi matin, dans son appartement de Pittsburgh. La police a déclaré avoir saisi des appareils électroniques qui seront utilisés dans le cadre de l’enquête. Vazquez sera extradé en Floride.

Dans un interrogatoire avec les policiers le mois dernier, la victime alléguée a mentionné qu’elle avait pris place dans la voiture de Vazquez, qu’il lui avait retiré ses pantalons et tenté d’avoir une relation sexuelle avec elle, a écrit un policier. Mardi, les policiers ont rencontré Vazquez à son domicile et rédigé un rapport dans lequel Vazquez aurait admis s’être rendu en voiture chez la jeune victime alléguée afin d’avoir une relation sexuelle avec elle. Les policiers ont ajouté que Vazquez avait admis avoir reçu des photos explicites de la jeune fille par texto, et lui avoir envoyé des textos à connotation sexuelle jusqu’au mois de juillet dernier.

Les autorités de la Pennsylvanie ont commencé à enquêter sur Vazquez en août, après avoir été contactées par les autorités de la Floride. Le département de l’Intérieur de la Floride a annoncé qu’il avait ouvert une enquête sur Vazquez, âgé de 28 ans, en août, après avoir appris l’existence d’une relation sexuelle présumée entre Vazquez et une adolescente vivant dans le comté de Lee, en Floride. Vazquez, qui vit à Saint-Cloud, en Floride, et la victime ont commencé leur relation lorsque la jeune fille avait 13 ans, ont annoncé les autorités.

C’est la mère de la fille qui a contacté les autorités de la Floride. Les accusations en Pennsylvanie et en Floride toucheraient la même victime.

Le juge a refusé de libérer Vazquez sous caution, précisant qu’il risquait de quitter le territoire.

«Nous prenons cette affaire, et ces accusations en particulier, extrêmement au sérieux», a déclaré le président des Pirates, Frank Coonelly, dans un communiqué.

Selon la plainte déposée au criminel, Vazquez aurait initialement prétendu ne pas se souvenir du nom de la fille, ajoutant qu’elle a tenté de le joindre par le truchement des réseaux sociaux. Vazquez a dit qu’il avait d’abord refusé de communiquer avec elle parce qu’elle avait l’air trop jeune, a indiqué la police. Vazquez a plus tard admis avoir échangé des photos et des vidéos de nature sexuelle avec elle, en plus de visiter son domicile.

Stephen Limani, porte-parole de la police de l’État, a indiqué que la fille a déménagé de la Pennsylvanie à la Floride à un certain moment après que ses interactions avec Vazquez eurent commencé, mais qu’il n’y avait pas de preuve que ce déménagement avait quoi que ce soit à voir avec cette relation.

La police croit qu’il n’y a eu qu’un incident de contacts physiques inappropriés entre Vazquez et la fillette. Limani a ajouté qu’il n’y avait qu’un incident rapporté de relation inappropriée entre Vazquez et une mineure.

Michael Comber, un avocat de Vazquez, n’a pas immédiatement répondu aux demandes d’entrevue de l’Associated Press.

Le bureau du commissaire a mis Vazquez en congé administratif dans le cadre de sa politique en matière de violence domestique, d’agression sexuelle et de maltraitance d’enfants. Selon les règles en vigueur, il ne s’agit pas d’une mesure disciplinaire et Vazquez continue de toucher son salaire.

Vazquez a signé un contrat de quatre ans d’une valeur de 22 millions US avec les Pirates avant la saison 2018. L’équipe détient des options pour 2022 et 2023. Le Vénézuélien a été sélectionné deux fois pour le match des étoiles. Il présente une fiche de 5-1, une moyenne de 1,65 et 28 victoires préservées cette saison. Les Pirates jouent contre les Mariners de Seattle, mercredi soir.

Des employés ont retiré une bannière à l’effigie de Vazquez qui était accrochée sur la façade du PNC Park avant la rencontre entre les Pirates et les Mariners de Seattle, mardi. Le président de l’équipe, le directeur général Neal Huntington et le gérant Clint Hurdle ont rencontré les joueurs avant la rencontre, et l’ambiance aurait été très lourde dans le vestiaire par la suite.

Puis, avant même la fin du match, le casier de Vazquez avait été nettoyé et un autre joueur avait pris sa place.