(Baltimore) Parfois, l’inexpérience des Orioles de Baltimore saute aux yeux.

Todd Karpovich
Associated Press

Néanmoins, le gérant de première année Brandon Hyde continue à voir de l’amélioration au sein de son équipe.

Trey Mancini a produit deux points pour les Orioles, qui ont tiré avantage des débuts dans les Majeures du releveur Yennsy Diaz pour battre les Blue Jays de Toronto 6-5, dimanche après-midi.

« Nous avons disputé plusieurs matchs serrés, a mentionné Hyde. J’aimerais bien avoir une partie facile de 10-2 un jour. Je ne crois pas que nous avons gaspillé des présences au bâton. Notre relève a fait du bon travail pour protéger notre avance et c’était très important. Nous gagnons de l’expérience et quelques joueurs apprennent. »

Mancini a produit 15 points en 13 parties contre les Blue Jays cette saison.

Les Orioles (38-73) ont gagné un match marqué par plusieurs mauvais lancers, des balles mal jouées, des buts sur balles coûteux et des erreurs sur les sentiers.

Les recrues Bo Bichette et Cavan Biggio ont frappé des circuits consécutifs contre Tom Eshelman pour rapprocher les Blue Jays à 6-4, en septième manche. Biggio a placé 13 balles en lieu sûr en 32 apparitions au bâton (,406) à ses sept premiers matchs en carrière dans le Baseball majeur.

La formation de Baltimore a accordé deux longues balles ou plus à ses neuf dernières sorties, égalant un record des Majeures.

Dylan Tate s’est amené en relève pour les Orioles et il a effectué deux mauvais lancers avant d’allouer un double d’un point à Randal Grichuk, qui a égalé un sommet en carrière grâce à ses quatre coups sûrs.

Eshelman (1-2) a malgré tout enregistré une première victoire dans le Baseball majeur après avoir permis quatre points et huit coups sûrs en cinq manches de travail. Branden Kline et Richard Bleier n’ont donné aucun point en huitième et Shawn Armstrong a récolté un quatrième sauvetage cette saison.

« D’être capable de réussir cet exploit, avec ce groupe de joueurs, c’est très spécial », a indiqué Eshelman.

Les Blue Jays ont réussi deux coups sûrs en 15 présences au marbre avec des coureurs en position de marquer. Vladimir Guerrero fils a obtenu un 11e match de trois coups sûrs cette saison et il maintient une moyenne au bâton de ,487 en 10 affrontements contre les Orioles.

L’équipe locale menait 4-2 quand Diaz, qui n’a jamais lancé dans un niveau plus élevé que le AA, s’est amené au monticule en cinquième manche. Le releveur de 22 ans a offert quatre passes gratuites, dont deux alors que les coussins étaient tous occupés.

« Il lançait un peu partout, a observé le gérant des Blue Jays, Charlie Montoyo, à propos de Diaz. Quand il va lancer des prises dans les Majeures, il sera très bon. »

Les Blue Jays ont rempli les sentiers contre l’ouvreur des Orioles Jimmy Yacabonis, en première manche. Il s’est toutefois sorti d’embarras grâce à un retrait forcé au marbre et un double jeu amorcé par le voltigeur de gauche Antony Santander.

« J’essaie d’anticiper le jeu, a dit Santander. Je le voyais dans ma tête avant qu’il se produise. »

Les Orioles ont ouvert le pointage en fin de première manche, contre Sean Reid-Foley (1-2). Jace Peterson a frappé une faible chandelle qui est tombée au champ gauche pour un simple d’un point.

Teoscar Hernández a créé l’égalité en deuxième manche à la suite d’un simple d’un point aux dépens d’Eshelman.

Les Orioles ont toutefois repris les devants pour de bon dès la fin de la deuxième manche. Bichette n’a pu maîtriser un roulant de Jonathan Villar, ce qui a permis à Chance Sisco de croiser le marbre. Mancini a suivi avec un double de deux points.

« Probablement que 99 fois sur 100, je réalise ce jeu », a simplement exprimé Bichette.