Le Groupe de Montréal, qui travaille au retour des Expos, planche sur un scénario de stade sans toit d’une capacité de 30 000 places environ. Le stade offrira une programmation quatre saisons incluant « des activités sportives et communautaires extérieures durant l’hiver », indique un document officiel émanant du groupe mené par Stephen Bronfman.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Kathleen Lévesque Kathleen Lévesque
La Presse

Mardi, M. Bronfman confirmait la conclusion d’une entente avec le promoteur Devimco pour lotir le terrain convoité au bassin Peel, appartenant en grande partie à la Société immobilière du Canada.

Dans les entrevues données aux médias à l’occasion d’une fête célébrant les 50 ans de « Nos Z’Amours », Bronfman père et fils ont clairement affiché leur préférence à regarder des matchs de balle en plein air, comme à l’époque du parc Jarry, sans toutefois rejeter l’option du toit rétractable.

PHOTO ANDRE PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Stephen Bronfman

Au téléphone, le porte-parole du Groupe de Baseball, Daniel Granger, a dit que les propres consultations menées par son groupe confirmaient la préférence des amateurs pour un stade ouvert.

Le processus de consultation comportait trois volets : six groupes de discussion constitués à partir de plus de 1300 personnes, des entretiens individuels avec des chefs d’entreprise et un sondage en ligne réalisé auprès de 13 900 personnes.

Dans le document que La Presse a consulté vendredi, le Groupe insiste sur la condition sine qua non d’avoir une station du Réseau express métropolitain (REM) à proximité du futur stade.

Le quartier accueillera, en plus du stade, « un développement immobilier complet à usages multiples ».

« Le projet permettra de développer un environnement accueillant qui sera vibrant durant toute l’année, grâce à la présence de commerces, d’espaces de bureaux, d’ateliers, et d’espaces dédiés à la santé (clinique, centre d’entraînement) ou au tourisme (hôtel, restaurants) », y lit-on.

« On y présentera une programmation complète de matchs, de spectacles et d’activités communautaires. La programmation s’étendra sur toute l’année et elle inclura des activités sportives et communautaires extérieures durant l’hiver.

« L’ensemble de ces activités entraînera la création de nombreux emplois (à temps partiel et temps complet) pour répondre aux besoins des multiples entreprises qui s’implanteront au stade et dans le développement immobilier adjacent. »