Le Jamaïquain Asafa Powell a fait oublier l'absence de son illustre compatriote Usain Bolt, en signant la meilleure performance mondiale de la saison sur 100 mètres en 9 sec 78/100es (vent +1m/s), jeudi soir à Lausanne.

Astolfo Cagnacci AGENCE FRANCE-PRESSE

Bien parti, l'ex-détenteur du record du monde a dominé son compatriote Michael Frater (9.88) et le jeune (21 ans) Français Christophe Lemaitre, qui a égalé son récent record national (9.95).

«C'était une bonne course, même s'il faisait un peu froid. J'ai réalisé un bon temps. Tout ce qui est en dessous de 9 sec 8, c'est vraiment bien. Et comme ce n'est que la deuxième course de la saison (en Ligue de diamant, NDLR), je peux envisager la suite avec optimisme», a expliqué le vainqueur, lauréat il y a six jours des sélections jamaïquaines.

Powell, 28 ans, a aussi établi le 4e chrono de tous les temps, derrière Bolt (9.58), l'Américain Tyson Gay (9.69) et lui-même (9.72 en 2008, déjà au Stade de La Pontaise). Et c'est le 8e chrono de sa carrière sous les 9 sec 80/100es.

La rapidité de la piste lausannoise a été confirmée par les 9.99 du Jamaïquain Nesta Carter (4e) et du Norvégien Jaysuma Saidy Ndure (5e).

Rudisha sans problème

Powell a été la star d'une soirée fraîche et venteuse qui a confirmé également la supériorité au 800 m du Kényan David Rudisha, qui a renoué avec le haut niveau sans coup férir après une tendinite. Le détenteur du record du monde s'est envolé à la cloche pour creuser l'écart et rester invaincu sur le double tour de piste depuis septembre 2009.

«J'ai bien poussé pendant les 300 premiers mètres et je me suis senti fort par la suite», a indiqué le Masai, élu athlète de l'année en 2010.

Autre épreuve attendue, le triple saut n'a pas déçu, avec également une MPM. Elle a été l'oeuvre du Français Teddy Tamgho qui a rebondi à 17,91 m au 3e essai. Le seul valable, les cinq autres étant +mordus».

C'est ainsi que Tamgho a pris sa revanche sur le naufrage de New York et le Britannique Phillips Idowu (17,52 m).

Le vent trop généreux (+3,3 m/s) a privé l'Australienne Sally Pearson d'une MPM au 100 m haies, mais ses 12 sec 47 lancent idéalement +l'Aussie+ vers les Mondiaux de Daegu (Corée du Sud/27 août au 4 septembre).

Au javelot, le double champion olympique norvégien Andreas Thorkildsen a repris les rênes du pouvoir, avec un jet à 88,19 m, devant le Russe Sergey Makarov (87,12 m).

Le perchiste français Renaud Lavillenie, défait à Stockholm puis à Nancy, a fait de même en franchissant une barre à 5,83 m à sa 1re tentative, alors que le Cubain Dayron Robles a gardé la main sur les haies hautes (13.12).

Fraîche championne des États-Unis, Morgan Uceny a confirmé son état de grâce en remportant le 1500 m que les Kényanes ont abordé sans ressort.

La saison en dents de scie continue pour la Croate Blanka Vlasic. La double championne du monde de la hauteur ne supporte pas les températures fraîches. Elle s'est arrêtée à 1,90 m pour une 6e place indigne de son statut, la victoire revenant à la Russe Anna Chicherova (1,95 m).