Natation artistique Canada s’excuse et s’engage à s’améliorer, près d’une semaine après une série de dénonciations concernant le climat toxique et la culture d’abus qui sévissent au sein de l’organisme.

Alice Girard-Bossé Alice Girard-Bossé
La Presse

« Il y a des problèmes dans notre sport et de nombreuses mesures ont été prises depuis plusieurs années pour remédier à ceux qui nous ont été signalés. Suite aux témoignages reçus récemment, nous comprenons que ce n’était pas suffisant et nous nous en excusons sincèrement », a annoncé dimanche la chef de la direction Jackie Buckingham dans un communiqué.

Mardi dernier, six ex-membres de l’équipe nationale de natation artistique ont dénoncé les abus physiques et psychologiques qu’elles ont subis au sein de l’équipe nationale. Une demande d’action collective a été déposée contre l’organisation pour reconnaître les torts causés et pour assurer la protection des futures nageuses.

Mme Buckingham a soutenu que la recherche de la performance ultime sur la scène mondiale ne peut en aucun cas justifier un acte répréhensible. L’organisme s’engage donc à « regagner la confiance » de la communauté et « inspirer une nouvelle génération d’athlètes ».

L’association fournira plus d’informations sur les actions concrètes qu’elle souhaite entreprendre et un plan de sport sécuritaire révisé d’ici les cinq prochains jours. La chef de la direction conclut son message en invitant les athlètes actifs et retraités à se joindre à eux pour mener la natation artistique « vers un avenir meilleur ».