Pas moins de 18 patineurs canadiens prendront part ce week-end aux Internationaux Patinage Canada à Kelowna, en Colombie-Britannique.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

La compétition est la deuxième du Grand Prix ISU, une série de six épreuves dont les meilleurs compétiteurs seront qualifiés pour la finale à Turin, en Italie, du 5 au 8 décembre.

L’événement revêt évidemment un cachet particulier cette année avec la présentation des Championnats du monde à Montréal, en fin de saison, et la lutte que se livreront nos patineurs pour être sélectionnés. Même si ce sont les Championnats canadiens qui seront déterminants, en janvier en Nouvelle-Écosse, les résultats en Grand Prix sont importants.

Sept Québécois font partie de la délégation canadienne à Kelowna et on suivra particulièrement le duo formé de Charlie Bilodeau et de Lubov Iliushechkina en paires. Ils ne patinent ensemble que depuis quelques mois et ils ont obtenu une prometteuse troisième place au Trophée Finlandia, il y a quelques jours à Espoo.

« Nous n’avions vraiment aucune attente en arrivant en Finlande », a rappelé Iliushechkina. L’objectif était simplement de patiner nos programmes comme à l’entraînement, en faisant de notre mieux. Nous étions donc très heureux de ce résultat, même si nous savons qu’il y a encore beaucoup à améliorer. »

« Les mêmes objectifs »

Originaire de Russie, la patineuse vit maintenant à Montréal et elle a travaillé au Cirque du Soleil après la retraite de son partenaire précédent, Dylan Moscovitch, en 2018.

Bilodeau, lui, avait décidé de mettre fin à son partenariat avec Julianne Séguin après la saison 2018-2019. Après quelques mois de réflexion, il a communiqué avec Iliushechkina.

« Dès notre première journée à l’entraînement, nous avons constaté que nous patinions de la même façon, que nos mouvements allaient bien ensemble, a souligné le patineur. Nos personnalités se combinent aussi très bien et nous avons les mêmes objectifs. Être à l’écart du patinage nous a permis de prendre une pause et aussi de retrouver notre enthousiasme. »

Nous sommes plus expérimentés et cela nous permet de mieux aborder cette deuxième partie de notre carrière.

Charlie Bilodeau

Entraînés par le réputé Richard Gauthier à Saint-Léonard, Iliushechkina et Bilodeau ont évidemment dû prendre les bouchées doubles pour maîtriser les deux programmes qu’ils présentent en compétition.

« Le programme court a été prêt en premier et nous y sommes probablement un peu plus à l’aise pour l’instant, a souligné Bilodeau. Nous travaillons également sur les deux programmes et je pense que nous progressons bien dans l’exécution de chacun d’eux. »

Musique québécoise

Originaire de Trois-Pistoles, dans le Bas-du-Fleuve, le patineur a insisté pour que ce soit une musique typiquement québécoise – la chanson Je voudrais voir la mer, de Michel Rivard – qu’on entende dans le programme long. « Avec les Mondiaux à Montréal, je pensais qu’il s’agissait d’une bonne idée », a-t-il souligné, en dévoilant le grand objectif de leur saison.

Les Internationaux Patinage Canada constitueront un premier véritable test pour Iliushechkina et Bilodeau, alors qu’ils seront notamment en compétition avec les deux autres meilleures paires au Canada, Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro et Evelyn Walsh et Trennt Michaud. Il n’y aura que deux places pour les Canadiens aux Mondiaux.

Dans les autres épreuves, Gabrielle Daleman, Nam Nguyen et les danseurs Piper Giles et Paul Poirier sont les meilleurs espoirs canadiens à Kelowna, alors que la Russe Evgenia Medvedeva et le Japonais Yuzuru Hanyu sont les têtes d’affiche de la compétition.