Sortez vos tenues les plus extravagantes ! Le Festival Mode + Design est de retour du 19 au 22 août dans le Quartier des spectacles avec des défilés éclairs, des performances musicales spontanées, des animations visuelles, une trentaine de boutiques éphémères et d’autres surprises.

Ève Dumas
Ève Dumas La Presse

Il y aura échauffement d’abord, les 17 et 18 août, avec des « tables rondes » virtuelles sur les enjeux sociaux qui influencent les tendances actuelles. Le Festival révélera les participants et participantes de ces discussions sur les réseaux sociaux. Puis, on « lâchera le mou », comme dit Jean-François Daviau, cofondateur, et on lâchera son fou en plein centre-ville avec une programmation qui se doit d’être éclatée, interdiction de grands rassemblements compacts oblige.

« C’est sûr qu’on doit présenter un format modifié du Festival Mode + Design, affirme M. Daviau. Normalement, notre scénario est défini un an d’avance. Là, on s’adapte à chaque nouvelle consigne de la Santé publique. »

Mais une de nos forces a justement toujours été une certaine agilité, une spontanéité dans la scénographie. On sera capables de moduler les présentations en fonction de la réalité.

Jean-François Daviau, cofondateur du Festival Mode + Design

Cette année, donc, pas de scène principale, mais plutôt quatre thèmes ou univers à découvrir. « Énergie » s’adresse aux amateurs de santé, de bien-être et de sport. « Street » incarne un esprit underground aux influences hip-hop. « Pop » fera le bonheur des adeptes de la mode et des dernières tendances. « Futur » représente la relève et l’innovation. Chacun de ces univers aura son podium où se tiendront des prestations de mode, de danse et de musique, et qui accueillera des boutiques s’y rattachant.

Évolution de la mode

Bien qu’il ait un peu le trac, Jean-François Daviau n’est pas malheureux de la tournure des évènements. « On voulait transformer le festival depuis un moment et la pandémie nous a permis de faire le saut. Elle a accéléré tout ce qui avait déjà été entamé. La mode s’est transformée à une vitesse folle dans la dernière année et demie. Tout ce qui concerne la mode écologique a pris de l’ampleur. La vente en ligne et les réseaux sociaux ont permis aux nouveaux créateurs d’être encore plus nombreux ou plus visibles, du moins. Les collaborations entre artistes de rue et créateurs de mode ont aussi augmenté. Est-ce que le défilé classique est vraiment le meilleur véhicule pour les jeunes d’aujourd’hui ? Il faudra voir. »

La musique occupera plus de place que jamais. Une collaboration avec Osheaga a même vu le jour. Elle se concrétisera le samedi 21 août par un grand défilé montrant l’évolution de la mode des festivals de la dernière décennie, avec 50 artistes, danseurs, musiciens et mannequins.

On veut que les gens s’expriment, se costument même, pour cet évènement. Je pense qu’on a retrouvé l’appétit de se looker et de sortir.

Jean-François Daviau, cofondateur du Festival Mode + Design

Un autre des points forts annoncés de ce 21Festival Mode + Design sera le long défilé Signature du collège LaSalle, qui partira de l’ouest de la ville et aboutira dans le Quartier des spectacles, le soir du vendredi 20 août. Il y aura déambulation sur plusieurs kilomètres.

Habitué à une fréquentation d’environ 500 000 personnes pendant le week-end, en temps « normal », M. Daviau a bon espoir de réussir à éviter les attroupements cette année. « On a étiré les heures, on ne fixe rien à des moments ni à des endroits trop précis. On a eu de l’aide et les conseils du Regroupement des évènements majeurs internationaux, de la Ville de Montréal et du Quartier des spectacles pour l’organisation. Des rassemblements, il y en a, que ce soit dans les parcs ou ailleurs. Je crois que c’est justement le rôle des festivals de créer des cadres sécuritaires pour que les gens se retrouvent et s’amusent. »

Pour connaître la programmation complète (designers, marques, musiciens et artistes), consultez le site du Festival Mode + Design.

Consultez le site du Festival Mode + Design