Depuis maintenant 10 ans, Mononc' Serge multiplie les spectacles entre Noël et le jour de l'An. En 2003, rappelons-nous que lui et Anonymus avaient convié le public à un réveillon satanique.

Publié le 21 déc. 2013
Émilie Côté LA PRESSE

Une décennie plus tard, Mononc' Serge se produira plutôt en mode acoustique, à l'image de son album Pourquoi Mononc' Serge joues-tu du rock'n'roll?, sorti au printemps dernier. Sur scène, il sera accompagné de Peter Paul et Raphaël D'Amours.

Mononc' Serge s'explique mal le succès de sa tradition du temps des Fêtes. «J'ai l'impression que pour le monde, c'est un événement qui fait changement des rassemblements familiaux et des chicanes, dit-il. Dans ce que je fais, il y a un côté défoulement qui fait du bien après les partys coincés.»

Les attentes

Les gens ont des attentes envers le personnage de Mononc' Serge sur scène. «Ce que je trouve difficile, surtout en ce moment, dans mon spectacle en trio acoustique, c'est que les gens s'attendent à quelque chose de tonitruant comme ce que je fais avec Anonymus ou les Sportifs. Même tout seul avec ma guitare, il y a quelque chose de garroché. Avec le trio, c'est un peu plus fin, moins biéreux, précise-t-il. C'est une formule qui laisse plus de place aux textes. Dans le fond, c'est le noyau de ce que je fais.»

En entrevue, le «vrai» Serge Robert contraste avec le personnage iconoclaste qu'est Mononc' Serge derrière le micro. La musique est un exutoire. «Je pourrais parler de la beauté de la nature et de la cause de l'environnement, mais ça m'ennuie», blague celui qui s'élève contre la vertu.

Dans une chanson comme Rendez-vous mou, Mononc' Serge dénonce «la musique beige» en faisant référence aux Richard Séguin, Daniel Lavoie, Marjo, Robert Charlebois, Michel Rivard et Paul Piché sans toutefois les nommer («Y va-tu finir par la débouler/Son hostie d'escalier»!). «Des fois, je trace une limite, mais ce qui est l'fun, c'est de mettre une orteil de l'autre bord, dit-il. Dans la vraie vie, je ne suis pas comme dans mes chansons.»

Pour l'anecdote, Mononc' Serge a lancé son album le 21 mai dernier, en même temps que... Daft Punk. «Tu me l'apprends. Je me souviens qu'en 2003, le lancement de L'Académie du massacre tombait le même jour que celui de Wilfred.»

Mononc' Serge s'estime choyé d'avoir connu un tel parcours d'auteur-compositeur, que ce soit avec les Colocs ou Anonymus. «Si le petit gars que j'étais à 18 ans voyait où je suis 25 ans plus tard, il serait complètement ravi.»

________________________________________________________________________________

Mononc' Serge donnera des spectacles pendant la période des Fêtes, notamment au Club Soda, le 29 décembre, et au Petit Champlain de Québec, le 27 décembre.