Les fenêtres: elles sont trop petites, trop grandes, mal placées, il n'y en a pas assez. Bref, c'est compliqué. Mais il paraît qu'une seule fenêtre suffit pour tout changer...

Mis à jour le 30 mai 2011
Lucie Lavigne LA PRESSE

«L'important est de bien positionner une fenêtre, éviter les vues sur les voisins et la surchauffe l'été», explique l'architecte Jean Verville.

Parlant de voisins... Que faire des fenêtres qui permettent au curieux (d'à côté!) et aux passants de vous épier? «Coller une pellicule givrée sur le verre clair est une solution efficace qui évite de surcharger les fenêtres de stores et de draperies», suggère le concepteur.

Quant à celle qui donne sur un mur ou sur un bout de paysage déprimant, il suffit de planter de la vigne ou un arbuste pour la rendre tout à coup attrayante.

«C'est dans la façade donnant sur le jardin qu'il vaut mieux augmenter la quantité de vitrage», enchaîne Jean Verville.

Et dans ce cas, une grande fenêtre peut décupler la qualité de vie des occupants. «Au-delà de suggérer une continuité entre l'intérieur et l'extérieur, elle procure l'agréable sensation d'être ni tout à fait dehors ni totalement dedans. Mais pour obtenir un tel résultat, le plancher et le sol extérieur doivent être de même niveau, explique-t-il. Dans ma maison de 880 pieds carrés (82 m2), j'ai aménagé une seule fenêtre fixe toute hauteur (8 pi ou 2,4 m) dans le salon. Elle donne sur un petit jardin minimaliste et son effet est très calmant, voire hypnotisant. Elle produit aussi une impression d'agrandissement.»

Afin de se protéger des regards indiscrets, des arbres plantés en des endroits stratégiques feront office d'écran d'intimité. Ils joueront aussi le rôle de parasol - comme l'auvent ou le débord de toit - afin d'éviter l'excès de chaleur, l'été.

Enfin, il y a des amateurs d'architecture qui rêvent d'immenses baies vitrées partout... Est-ce l'idéal?

«Trop, c'est comme pas assez. Je privilégie un équilibre entre la quantité de verre et les murs opaques», répond Jean Verville. Même petite, une fenêtre peut être saisissante si elle se trouve dans un mur dénudé et si elle s'ouvre sur de la verdure. «Elle prendra alors des airs de tableau», atteste l'architecte.