Le printemps s’éveille, le mercure grimpe, et l’envie de sortir prendre un peu d’air se fait sentir plus que jamais : à nos balcons ! Ou nos perrons… Des chaises, une petite table, quelques coussins, de gros jetés… Il n’en faut pas plus pour s’installer confortablement à l’extérieur et socialiser à distance. Voici quelques idées d’aménagement en modes D, pour débrouillardise, et L, pour local.

 Isabelle Morin Isabelle Morin
La Presse

PHOTO FOURNIE PAR RONA

Fauteuil pivotant et berçant en acier et osier. 875 $ pour deux, sur le site de Rona.

PHOTO FOURNIE PAR LE BALCONIER

Table d’appoint en acier, dotée d’aimants qui maintiennent le plateau en place et permettent de l’utiliser pour faire le service. Par Fatboy, 170 $, chez Le Balconier.

Un peu de chaleur

PHOTO FOURNIE PAR LE ECO-FEU.COM

Foyer miniature au bioéthanol de la marque québécoise Éco-Feu, pouvant être utilisé à l’intérieur comme à l’extérieur de la maison. Un remplissage réchauffe de trois à cinq heures. De 98,85 $ à 123,85 $, chez Eco-feu.com.

Le balcon est notre nouvel espace social en période de distanciation. On y chante du Leonard Cohen, on y 5@7, on y danse — même si c’est tous en rond ! — ou on y prend la pause-café à la recherche de visages familiers. Le balcon de ville devient un espace à bichonner. Sortons couvertures et jetés, et emmitouflons-nous sur une chaise confortable, tout en feuilletant ce roman qui réclamait notre attention depuis quelque temps. La température est certes encore frisquette, mais ce ne sont pas quelques degrés en moins qui nous empêcheront d’espérer un printemps rayonnant ! Ce n’est rien non plus dont ne peuvent venir à bout quelques lainages et, mieux encore, un foyer miniature à l’éthanol, comme le suggère Thierry Lorfils, de la boutique Le Balconier.

> Consultez le site d’Eco-feu.com

Le mobilier : compact et douillet

PHOTO FOURNIE PAR DEMAIN DIMANCHE

Comptoir à balcon en bois et aluminium, conçu et fabriqué à Montréal. On l’accroche à la balustrade pour y déposer l’ordinateur ou quelques verres. 160 $, sur le site de Demain Dimanche.

Un fauteuil d’extérieur accueillant est indispensable, quitte à sortir le mobilier du salon et à le rentrer en fin de soirée. On peut s’éviter des déplacements en recouvrant les objets plus lourds d’une bâche. « Puisqu’on ne peut recevoir nos amis et qu’on n’accueillera pas tout le patelin, le confort prime les options compactes », juge la styliste déco Julie Lapointe. Un hamac pour faire la sieste ? Bonne idée ! Des chaises pliantes agrémentées d’un coussin prennent un minimum de place et sont pratiques pour partager l’espace avec les autres membres de notre famille (serrons-nous les coudes !). On peut ajouter une desserte pour y improviser un bar en soirée et des tables d’appoint ou de chevet pour y déposer les verres, le déjeuner ou l’ordinateur.

> Consultez le site de Demain Dimanche

En mode cocooning

PHOTO FOURNIE PAR RONA

Tapis d’extérieur réversible, en plastique. Offert en deux formats : 3’ X5’ et 5’ X7’. 14,44 $ et 33,99 $, sur le site de Rona.

Des coussins — et encore des coussins ! – rendront l’espace bien douillet. Pensons hygge, car le cocooning à la scandinave, c’est bon pour le moral ! « Privilégiez les coussins conçus pour l’extérieur, qui résistent à l’humidité et sèchent rapidement, conseille Julie Lapointe, ou pensez à rentrer ceux de l’intérieur chaque soir. » On complète avec un tapis extérieur et, à défaut d’en avoir sous la main, on sort la carpette de la salle de bains.

> Consultez le site de Rona

De l’ambiance…

PHOTO FOURNIE PAR CASALUCA.COM

Calmez vos blues avec cette bougie aux parfums de citron, eucalyptus et musc, conçue pour les moments creux. 30 $, en ligne sur CasaLuca.com.

Ressortons les guirlandes de lumières en pigeant à même nos décorations de Noël. L’effet sera festif. Les lumières blanches font chic, mais les multicolores aux couleurs de l’arc-en-ciel rappellent que « ça va bien aller ». À défaut d’avoir accès à une prise de courant, on opte pour une lanterne ou des modèles qui fonctionnent à l’énergie solaire ou à piles (dans les magasins de camping et de plein air, les quincailleries et les boutiques spécialisées).

PHOTO FOURNIE PAR LE BALCONIER

Une lampe gonflable à l’énergie solaire qui permet de veiller dehors l’esprit tranquille. Une partie des profits est utilisée pour fournir des lampes aux populations défavorisées et privées d’électricité dans le monde. 25 $, sur le site du Balconier.

PHOTO FOURNIE PAR MAISON TRIKA

Pour l’heure de l’apéro, un ouvre-bouteille à fixer sur un mur du balcon. 5 $, chez Maison Trika.

On peut égayer l’espace de nos musiques préférées avec une enceinte Bluetooth utilisée à un volume et des heures adéquats. Vous êtes musicien ? Faites-en profiter le proche voisinage, après vous être mis de concert avec les humains des portes voisines. Sinon, optez pour un défi musical où chacun se relance tour à tour sur un thème désigné. « On pourrait opter pour des soirées thématiques, songe Julie Lapointe. Une veillée mexicaine entre voisins, pourquoi pas ! »

> Consultez le site de CasaLuca.com

> Consultez le site du Balconier

> Consultez le site de Maison Trika

… et de la couleur !

PHOTO FOURNIE PAR BOUTIQUEDDD.COM

Ensemble d’assiettes en composite de bambou, une solution de rechange au plastique adaptée aux patios et au plein air. Chaque achat permet de prêter main forte à Education Without Borders, un organisme venant en aide aux enfants défavorisés sur le plan éducatif, au Canada et en Afrique du Sud. 25 $ pour 4. Bols et gobelets assortis aussi disponibles sur BoutiqueDdd.com.

Le moment est venu de ressortir la vaisselle d’été du fond de l’armoire et de farfouiller dans la boîte d’accessoires de camping. « N’hésitez pas à mettre de la couleur pour garder la bonne humeur avec des napperons, des verres et des assiettes aux couleurs vives », propose Thierry Lorfis. Les murs peuvent être ornés d’affiches ou de toiles résistantes aux intempéries, et d’accessoires incassables comme des paniers, des assiettes en osier ou un macramé (très tendance cette année).

> Consultez le site de Boutique Ddd.com

Mettez-y du vert !

PHOTO FOURNIE PAR LE BALCONIER

Pot auto-arrosant. Résiste aux rayons UV et fait belle figure à l’extérieur comme à l’intérieur. 109,99 $ chez Le Balconier.

Lorsque le temps le permettra — tout bientôt… –, on pourra verdir nos espaces et se mettre au jardinage. D’ici là, on peut toujours sortir nos plantes d’intérieur et les verdures artificielles qui font « plus vraies que les vraies ! ».

À 10 °C, température attendue aujourd’hui à Montréal, le temps est encore un peu trop frais pour la plupart des plantes d’intérieur, indique l’horticulteur Harry Hodgson. À partir de 15 °C, le climat leur sera favorable. Elles peuvent rester sur le balcon dès que les nuits atteignent les 12 °C. Certaines plantes d’intérieur peuvent être sorties plus tôt. C’est le cas des cactus, fuchsia, laurier-rose, laurier-feuille, romarin, cyclamen et azalée. Étonnamment, les variétés tropicales tolèrent généralement des nuits plus fraîches.

« Passer l’été dehors est excellent pour les plantes d’intérieur, assure l’horticulteur. L’éclairage est supérieur, et la pluie nettoie les feuilles couvertes de poussières et de saletés. » On doit d’abord les y acclimater en douceur, précise-t-il, en les plaçant sous les meubles du balcon pendant une bonne semaine, de façon à ce que le soleil ne plombe pas sur le feuillage.

> Consultez le site du Balconier