Ciel sans nuage, Apaise-grippe, Ventre libre : les sachets de tisane préparés par Hélène Mathieu sont soigneusement alignés dans le présentoir de sa boutique, celle des Jardins Atsenti Auarata. À l'intérieur de chaque petit sac savamment décoré, un mélange de plantes séchées que l'herboriste cultive elle-même sur sa propriété, résultat de l'incroyable somme de connaissances qu'elle possède sur les bienfaits des végétaux.

Mis à jour le 14 juill. 2010
Johanne Martin LE SOLEIL

En langue amérindienne - Mme Mathieu ne saurait dire exactement laquelle - Atsenti Auarata signifie «feuilles qui guérissent». Depuis une douzaine d'années, ces deux mots issus d'une autre culture prennent tout leur sens dans le quotidien de l'herboriste... et dans ses jardins du 68, rue Dupont, à Pont-Rouge.

Une cinquantaine de plantes médicinales - des vivaces pour la plupart - y croissent, du printemps à l'automne. Des plantes que la spécialiste de la santé par les végétaux utilise dans ses préparations, qu'il s'agisse de son produit- vedette, la tisane, ou de baumes destinés à soulager les affections de la peau.

«Quand je ne suis pas à l'extérieur en train de faire de l'entretien ou de récolter, je me trouve dans l'atelier de production situé à l'arrière de ma boutique, occupée à sécher le fruit de ma cueillette ou à concocter des recettes», rapporte celle qui effectue aussi beaucoup de recherche. «Car il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre.»

C'est tout ce savoir qu'Hélène Mathieu met au service des clients qu'elle reçoit parfois en consultation et à qui elle propose des infusions qu'elle peut adapter en fonction des besoins et de la condition de chaque individu... à l'intérieur d'une démarche personnelle qui se veut graduelle.

«Les tisanes - en vente libre ou personnalisées - sont ma spécialité, mais mon intervention à l'égard d'une personne est globale et je me fais un devoir de lui conseiller des produits qui vont lui convenir, indique l'herboriste. En ce qui concerner les tisanes, à mon sens, celles-ci doivent s'inscrire, tout comme le thé, dans un régime de vie qui vise à soutenir la santé. Et je m'organise toujours pour qu'elles aient bon goût!»

Des visites

Ses connaissances, Mme Mathieu les partage par ailleurs avec les visiteurs qu'elle accueille, sur réservation, dans ses jardins et dans sa boutique-herboristerie au cachet d'antan.

Présentation de reproductions de meubles d'herboristerie anciens, visite de la cuisine de transformation et des séchoirs, explications sur la culture et la transformation des plantes, visite du jardin- potager de la Nouvelle-France et du jardin médicinal dans la roue de médecine amérindienne... et dégustation de tisanes leur sont suggérées pour l'occasion.

«Sur demande, il y a aussi possibilité de participer à des ateliers de fabrication de produits à base de plantes, à des soirées de méditation amérindienne à la pleine lune, ou encore à des soirées de contes et légendes à la lueur de flambeaux», complète celle qui se vêt d'un costume d'époque pour recevoir ses invités.

Au menu des restaurants

De nouveaux projets? Assurément! D'ici la fin de l'année, la «reine des infusions» souhaite notamment que ses petits sachets d'herbes se retrouvent sur le menu d'une trentaine de restaurants de la grande région de Québec.

Son concept? Des coffrets de présentation personnalisés qui permettront aux clients, par l'entremise du personnel de service, de voir et de sentir les plantes contenues dans un petit contenant de verre avant de faire leur choix de tisane.

Vous voulez y aller?

OÙ : 68, rue Dupont, Pont-Rouge

QUAND : visites et ateliers offerts à l'année, sur réservation (soirées de méditation et de contes en juillet et août seulement)

Coût : entre 5 $ et 12 $ pour une visite ou pour une soirée

INFORMATION : 418 873-3105 ou www.jardinsatsenti.com