(Red Deer) Le sort d’un Canadien qui est en attente d’exécution aux États-Unis depuis 38 ans pourrait prendre une tournure défavorable prochainement.

Bill Graveland
La Presse Canadienne

L’État du Montana est en voie de lever un obstacle qui empêchait jusqu’ici Ronald Smith, de Red Deer en Alberta, d’être exécuté. Lors d’une beuverie parsemée de consommation de drogue, un complice et lui ont assassiné deux jeunes Autochtones près d’East Glacier, au Montana, en 1982.

Toutes les exécutions sont suspendues depuis 2015 au Montana car l’État exige l’usage d’un barbiturique à effet ultrarapide pour mettre à mort les condamnés.

Ce barbiturique n’est plus disponible, mais la chambre des représentants du Montana a fait adopter une loi amendant le protocole et permettant à l’avenir d’utiliser en quantité prescrite tout produit permettant de causer la mort.

Cette loi doit être soumise au Sénat la semaine prochaine ; des opposants s’activent pour convaincre les sénateurs de la rejeter.

Donald Smith est dans le couloir de la mort depuis 1983. Sa fille, Carmen Blackburn, affirme qu’une telle attente est une véritable torture pour lui et elle réclame qu’il puisse purger une peine d’emprisonnement à vie au Canada.