(Washington) La police fédérale américaine (FBI) a annoncé avoir arrêté mercredi un émeutier du Capitole qui portait un t-shirt « Camp Auschwitz », référence au camp d’extermination nazi installé en Pologne, dont les images après l’intrusion violente au Congrès américain avaient bouleversé la communauté juive américaine.

Agence France-Presse

L’antenne du FBI en Virginie a arrêté Robert Keith Packer, habitant de la ville de Newport News dans le même État, voisin de la capitale fédérale Washington.

COMPTE TWITTER DU DÉPUTÉ DU NOUVEAU-MEXIQUE MATTHEW MCGUIRE

Robert Keith Packer

L’émeutier est accusé de comportement violent, trouble à l’ordre public et intrusion illégale dans le Capitole, selon des documents judiciaires.

Les images de Robert Packer et de son t-shirt, sur lequel on pouvait aussi lire « Le travail rend libre », traduction de la phrase allemande qui surmontait les portes du camp d’extermination d’Auschwitz, ont provoqué colère et détresse dans la communauté juive.

Auschwitz appartenait au vaste réseau de camps de concentration et d’extermination mis en place par les nazis afin de perpétrer la « Solution finale » d’Adolf Hitler. Quelque 1,1 million de personnes ont été assassinées rien qu’à Auschwitz.

Le FBI a également annoncé l’arrestation mercredi d’un autre suspect de violences au Capitole le 6 janvier, Douglas Allen Sweet, installé à Grimstead, en Virginie.