(Washington) Un Américain de 23 ans a été condamné à 15 ans de prison pour avoir eu l’intention de mener une attaque contre la Maison-Blanche ou la statue de la Liberté au nom du djihad, ont annoncé jeudi les autorités américaines.

Agence France-Presse

Hasher Taheb, un habitant de Géorgie, avait été arrêté le 16 janvier 2019 après avoir fait l’objet d’une enquête de la police fédérale (FBI) alertée par un membre de sa communauté inquiet de la « radicalisation » du jeune homme.

Selon l’acte d’accusation, il souhaitait être un « martyr » au nom du djihad et se rendre en territoire occupé par le groupe État islamique en Syrie ou en Irak. Mais arguant de la perte de son passeport, il avait considéré mieux de réaliser des attentats sur le sol américain. Il souhaitait notamment attaquer la Statue de la Liberté à New York et des monuments touristiques du centre de Washington.

En décembre 2018, il avait rencontré un agent incognito du FBI et révélé un croquis réalisé à la main de la Maison-Blanche.

Dans les semaines suivantes, il avait détaillé les armes nécessaires (armes semi-automatiques, grenades et un lance-roquettes antichar AT-4) et chargé l’agent fédéral sous couverture de les obtenir.  

Il avait été arrêté au moment de la « livraison » des armes.

Selon les autorités judiciaires, aucune cible n’avait réellement été menacée par ce projet.