(Washington) Plus de 10 % des 4800 membres d’équipage du porte-avions américain Theodore Roosevelt ont été testés positifs au nouveau coronavirus, a indiqué samedi un porte-parole de la marine américaine.

Agence France-Presse

Selon cette source, « 92 % de l’équipage du TR a été testé. À ce stade, 550 sont positifs et 3673 négatifs » au nouveau coronavirus qui a fait plus de 107 000 morts dans le monde dont plus de 20 500 aux États-Unis.

Le porte-parole a précisé que 3696 personnes avaient étaient transférées dans des hôtels ou des casernes sur l’île de Guam dans le Pacifique, où le navire est à quai depuis que son ancien commandant a tiré le signal d’alarme pour faire évacuer son navire contaminé par le coronavirus.

Brett Crozier a été démis de ses fonctions début avril après avoir écrit une lettre de plusieurs pages à sa hiérarchie demandant l’évacuation immédiate du porte-avions après la découverte de plusieurs cas de COVID-19. Il estimait que le Pentagone ne prêtait pas assez attention à la situation.

Cinq jours plus tard, le secrétaire à l’US Navy Thomas Modly, vivement critiqué pour sa gestion de la crise, a démissionné. C’est lui qui avait révoqué M. Crozier, une décision qui avait reçu le soutien du ministre de la Défense Mark Esper.