Le Pakistan a libéré jeudi 219 pêcheurs indiens détenus pour s'être retrouvés dans les eaux pakistanaises, a indiqué un responsable, indiquant qu'il s'agissait d'un nouveau «geste de bonne volonté» dix jours après des libérations similaires.

Publié le 5 janv. 2017
AGENCE FRANCE-PRESSE

Des dizaines de pêcheurs indiens et pakistanais sont arrêtés chaque année dans la mer d'Arabie après avoir passé sans s'en rendre compte la frontière maritime.

Ils croupissent souvent en prison même une fois purgée leur peine, en raison des mauvaises relations diplomatiques entre les deux puissances nucléaires ennemies qui entravent les procédures bureaucratiques.

Ces 219 pêcheurs, dont certains étaient en prison depuis plus d'un an, vont être remis aux autorités indiennes au poste-frontière de Wagah, a précisé à l'AFP ce responsable des autorités provinciales du Sindh, Mohammad Naseem Siddiqui.

Une centaine d'autres pêcheurs sont toujours en prison, purgeant une peine d'au moins six mois chacun, et attendant que l'ambassade indienne confirme leur nationalité, a-t-il ajouté.

Le 25 décembre, le Pakistan avait annoncé avoir libéré 220 pêcheurs indiens arrêtés dans ses eaux territoriales.

Les relations entre l'Inde et le Pakistan se sont envenimées dans la foulée d'une attaque contre une base militaire indienne en septembre dans la région contestée du Cachemire, attribuée par New Delhi à un groupe islamiste basé au Pakistan, Jaish-e-Mohammed.

Depuis, il y a eu de nombreux échanges de tirs transfrontaliers, et les deux camps ont fait état de morts et de blessés notamment parmi la population civile.