Source ID:; App Source:

Vague de démissions chez Malaysia Airlines

Malaysia Airlines s'est retrouvée au bord du précipice... (PHOTO LAI SENG SIN, ARCHIVES AP)

Agrandir

Malaysia Airlines s'est retrouvée au bord du précipice après la double tragédie des vols MH370 et MH17. Ci-dessus, des soldats de l'armée malaisienne portent le cercueil de Mohd Ghafar Abu Baka, un employé de la compagnie aérienne tué à bord du vol MH17.

PHOTO LAI SENG SIN, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Vol MH370

International

Vol MH370

Disparu des radars en mars 2014 avec 239 personnes à bord, le vol MH370 de Malaysia Airlines parti de Kuala Lumpur pour Pékin ne s'est jamais rendu dans la capitale chinoise. Ayant changé son plan de vol et mis le cap vers l'ouest, le Boeing 777, dont on n'a toujours aucune trace, se serait abîmé dans l'océan Indien, selon les autorités malaisiennes. »

Agence France-Presse
KUALA LUMPUR

Pas moins de 186 membres du personnel de cabine de Malaysia Airlines ont quitté la compagnie aérienne touchée par deux catastrophes meurtrières cette année, a-t-elle indiqué mardi, nombre des démissionnaires citant des pressions familiales et des craintes pour leur sécurité.

La compagnie de ce petit pays d'Asie du Sud-Est, qui avait avant cette année une bonne réputation en matière de sécurité, s'est retrouvée au bord du précipice après une double tragédie : un avion avec 239 personnes à bord a mystérieusement disparu entre Kuala Lumpur et Pékin le 8 mars (vol MH370), et un autre appareil avec 298 personnes à bord a été abattu par un missile le 17 juillet (vol MH17) au-dessus de l'Ukraine, alors qu'il survolait un territoire contrôlé par des séparatistes prorusses.

Malaysia Airlines a précisé que 186 membres du personnel de cabine avaient quitté la compagnie au cours des sept premiers mois de l'année, nombre des démissionnaires citant des pression familiales dues aux deux catastrophes aériennes.

«Après l'incident du MH17, les démissions de personnels de cabine ont atteint un pic, mais elles ont maintenant diminué pour atteindre des niveaux acceptables et routiniers», a indiqué la compagnie dans un communiqué.

«Nombre d'entre eux ont cité des "pressions familiales" comme la raison de leur démission, dues aux tragédies du MH17 et MH370», a ajouté Malaysia Airlines.

Abdul Malek Ariff, secrétaire général du syndicat de personnels de la compagnie, a déclaré au quotidien Edge Financial Daily lundi que des stewards et hôtesses «avaient maintenant peur de voler».

Des déficits de personnels de cabine obligent en outre des hôtesses et stewards à travailler jusqu'à 12 heures par jour, a ajouté le responsable de ce syndicat représentant 8000 salariés de la compagnie, qui en compte 19 500.

Malaysia Airlines a indiqué qu'elle fournissait à son personnel un soutien psychologique.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer