Plus de 400 membres de la secte chrétienne Dieu Tout Puissant, qui prédit des cataclysmes pour la fin du calendrier maya le 21 décembre, ont été arrêtés dans le Qinghai (nord-ouest), a indiqué mardi la police de cette province qui compte également une forte minorité tibétaine.    

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Oui, c'est bien le nombre rapporté par la presse», a déclaré un porte-parole de la Sécurité publique, confirmant une information du site internet de la télévision nationale CCTV.

«Jusqu'à présent, plus de 400 membres de la secte «Dieu Tout Puissant» ont été arrêtés, plusieurs de leurs repaires ont été détruits, plus de 5000 banderoles, CD, DVD et livres ainsi que des ordinateurs, des imprimantes, des mégaphones, des téléphones portables et des baladeurs ont été saisis», selon CCTV.

Les 5 et 6 décembre, huit «incidents» se sont produits dans la capitale de la province, Xining, ainsi qu'à Golmud, au cours desquels des membres de la secte ont fait de la «propagande illégale» et provoqué «des troubles en réunion publique», toujours selon la télévision d'État.

À partir du 7 décembre, les fidèles de Dieu Tout Puissant ont ensuite changé de tactique en organisant des collages d'affiche et des distributions de tracts secrètes ou en taguant des murs, rapporte encore la télévision chinoise.

Pour les autorités du Qinghai, la lutte contre cette secte «est intimement liée à la lutte actuellement en cours contre les immolations» de Tibétains et constitue un élément important du travail de «maintien de la stabilité» des autorités, toujours selon CCTV.

Près d'une centaine de Tibétains se sont immolés depuis 2009, dont certains dans les zones du Qinghai peuplées par cette minorité en grande majorité bouddhiste, pour protester contre la domination chinoise et les entraves à leur liberté de culte.

«Dieu tout puissant» a appelé ses membres à renverser le Parti communiste chinois, qualifié de «grand dragon rouge» et jure à ses fidèles qu'une nouvelle ère, présidée par un Christ féminin, est arrivée, a rapporté lundi le quotidien de langue anglaise Global Times.

«Un grand oeil a été observé dans le soleil le 9 décembre à Pékin, et le Christ féminin s'est manifesté. De violents tsunamis et séismes vont se produire à travers le monde», selon un message de la secte cité par ce journal.

Les prédictions d'apocalypse se sont multipliées en Chine à la suite du succès du film hollywoodien 2012, en partie inspirée par la supposée prophétie liée à la fin du «compte long» du calendrier maya.