Un homme soupçonné d'être à l'origine de l'un des incendies qui ont tué au moins 181 personnes dans le sud-est de l'Australie, a été inculpé vendredi d'incendie volontaire ayant entraîné la mort alors que le bilan matériel du sinistre s'est alourdi.

Mis à jour le 13 févr. 2009
Amy Coopes AGENCE FRANCE-PRESSE

Le suspect, dont aucun détail de l'identité n'a été communiqué, a été interpellé dans une commune de l'Etat de Victoria, ravagé par les incendies qui ont débuté en fin de semaine dernière. Pour sa sécurité, l'homme a été transféré dans la capitale de l'Etat, Melbourne.Soupçonné d'être à l'origine d'un incendie qui a tué 21 personnes, il a été inculpé «d'incendie volontaire ayant entraîné la mort et d'avoir intentionnellement ou par imprudence causé un incendie», a indiqué la police dans un communiqué, précisant qu'il avait par ailleurs été inculpé de «possession de matériel pornographique infantile».

Convoqué le 16 février devant un tribunal de Melbourne, l'homme risque jusqu'à 25 ans de prison.

Le premier ministre Kevin Rudd avait qualifié mardi les incendies volontaires de «crime à grande échelle» alors qu'une équipe d'une centaine d'enquêteurs a été constituée pour traquer les pyromanes.

Le sud-est de l'Australie est touché depuis le week-end dernier par des incendies qui ont fait au moins 181 morts et dont le bilan pourrait s'alourdir à mesure que les secours progressent dans les zones sinistrées.

L'homme inculpé vendredi est soupçonné d'avoir déclenché un incendie qui a tué 21 personnes samedi dernier dans la commune de Churchill, à l'est de Melbourne.

«Nous sommes sûrs que l'incendie de Churchill a été délibérément déclenché», avait déclaré jeudi Christine Nixon, préfet de police de l'Etat du Victoria.

«Et nous avons reçu des informations qui rendent suspect l'incendie de Marysville», dans lequel 15 personnes ont péri, avait-elle ajouté.

Marysville, une bourgade pittoresque de 500 âmes, à 80 km au nord-est de Melbourne, la capitale de l'Etat, a été réduite en cendres. 15 morts y ont été recensés, mais le bilan pourrait monter au moins jusqu'à 100 morts, selon les services de secours.

Deux autres personnes avaient été inculpées lundi d'incendie volontaire dans le cadre des incendies les plus meurtriers de l'histoire du pays.

Des températures à la baisse et des vents moins forts ont contribué à rendre la tâche des pompiers moins difficile mais 21 incendies de forêts continuaient vendredi à faire rage.

Bruce Esplin, responsables des services de secours, a revu à la hausse le bilan matériel des incendies, annonçant que plus de 1800 maisons avaient été détruites, contre le chiffre d'un plus d'un millier annoncé la veille.

«Le nombre de propriétés détruites est passé de 1069 hier (jeudi) à 1831 aujourd'hui», a déclaré M. Esplin.

Plus de 7000 personnes ont également été déplacées en raison des incendies, selon des chiffres de la Croix Rouge.

Jeudi soir, un téléthon sur la chaîne de télévision Nine Network a permis de recueillir plus de 20 millions de dollars de promesses d'aides aux sinistrés.

L'actrice australienne Nicole Kidman et son époux, le chanteur de musique country Keith Urban, ont fait un don de 500 000 dollars australiens (327 000 dollars américains).

Au total, près de 66 millions de dollars ont été collectés depuis le lancement d'une opération pour venir en aide aux sinistrés, a indiqué une porte-parole de la Croix Rouge.