(Honiara) Au moins 27 passagers d’un traversier affrété dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus sont portés disparus dans les îles Salomon, après avoir semble-t-il été emportés par les vagues générées par un cyclone, a indiqué dimanche la police locale.

Agence France-Presse

« Il y avait 738 passagers à bord, y compris l’équipage et le capitaine, mais après un comptage, il a été confirmé que 27 personnes manquaient à l’appel et que le nombre total de survivants était de 711, équipage compris », a indiqué Richard Menapi, chef de la police.  

Il a précisé que, à ce stade, de nombreux débris ont été retrouvés flottant à la surface dans la zone des recherches mais aucun corps n’a été repéré.

Un peu plus tôt, le premier ministre, Manasseh Sovagare, avait fait savoir dans une déclaration à la nation qu’« un certain nombre de passagers avaient disparu en mer après avoir été emportés par dessus bord ».

D’après lui, le navire avait quitté le port « malgré plusieurs avertissements météorologiques » liés au cyclone Harold qui se dirigeait vers les Iles Salomon. Une opération de recherches est en cours, avait-il ajouté.

Des survivants ont raconté que plusieurs personnes avaient été emportées par d’énormes vagues et des vents violents, qui ont atteint le traversier vendredi avant l’aube. Les médias locaux évoquaient alors un bilan de 28 morts.

« Selon des informations initiales, le capitaine du navire n’avait pas connaissance de la disparition de passagers jusqu’à ce qu’il l’apprenne à l’arrivée à destination à Are’Are », avait expliqué Charles Fox Sau, chef du département de la police maritime, précisant qu’une enquête était en cours.

Le MV Taimareho avait quitté jeudi soir la capitale Honiara en direction de West Are’are sur l’île de Malaita, distante de plus de 120 kilomètres. Son voyage s’inscrivait dans un programme gouvernemental d’évacuation de personnes vers leurs villages d’origine, afin de lutter contre la pandémie.

Les autorités des Iles Salomon, dotées d’une infrastructure médicale limitée pour leurs quelque 600 000 habitants, tentent ainsi de prévenir la pandémie de coronavirus. Elles n’ont jusqu’à présent enregistré aucun cas de COVID-19.

Le cyclone Harold, avec des vents allant jusqu’à 160 km/h, a arraché des arbres et endommagé des habitations avant de s’éloigner. Il devrait s’intensifier avant de toucher Vanuatu dimanche soir, selon les météorologues qui ont mis en garde contre des vents « destructeurs ».  

Les dégâts aux Iles Salomon n’ont pas encore été évalués mais l’Australie a débloqué une aide d’urgence de 100 000 dollars australiens (environ 85 000 $).