(Nations unies) La Corée du Nord s’est appropriée environ 2 milliards de dollars, destinés à financer son programme d’armement nucléaire, grâce à des cyberattaques contre des banques et des plateformes de cryptomonnaies, indique un rapport des Nations unies.

Agence France-Presse

L’ONU enquête sur au moins 35 attaques déclarées, la plupart menées sous la houlette des services de renseignement nord-coréens.  

Celles, de « grande ampleur », visant les échanges de cryptomonnaies, « permettent à la Corée du Nord de générer des revenus plus difficiles à suivre […] que le secteur bancaire traditionnel », relève le rapport.  

Selon le texte, Pyongyang viole plusieurs sanctions de l’ONU en achetant du matériel pouvant servir à développer des armes et en échangeant charbon et pétrole grâce à des transbordements entre navires.  

La Corée du Nord a enchaîné ces dernières semaines les tirs de missiles de courte portée. Un « avertissement » aux États-Unis et à la Corée du Sud, en raison de leurs manœuvres militaires conjointes, a prévenu mercredi le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.