Source ID:; App Source:

Le neveu de Kim Jong-un obtient son diplôme en Bosnie

En octobre 2012 Kim Han-sol avait accordé une... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

En octobre 2012 Kim Han-sol avait accordé une interview télévisée à l'ancienne sous-secrétaire générale des Nations unies, Elisabeth Rehn, dans laquelle il a qualifié son oncle Kim Jong-un de «dictateur».

PHOTO ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
Sarajevo, Bosnie

Le neveu de l'actuel dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Kim Han-sol, a mis fin «avec succès» à ces études dans un lycée international (école secondaire) à Mostar, dans le sud de la Bosnie, où il avait été inscrit en octobre 2011, a-t-on appris auprès de l'établissement.

«Kim Han-sol figure parmi les 71 élèves de 28 pays qui ont obtenu leur diplôme», a déclaré sous le couvert de l'anonymat à l'AFP une responsable de cette école, qui fait partie du réseau international «Collèges du monde uni» (UWC).

«Il a quitté notre internat jeudi, au lendemain de la remise des diplômes. On ne peut pas parler de ses notes, mais il a terminé le lycée avec succès», a précisé cette source, en refusant de donner davantage de détails.

Kim Han-sol, 18 ans, est l'arrière-petit-fils de Kim Il-sung, au pouvoir depuis 1948 et mort en 1994, petit-fils de Kim Jong-il, l'ancien homme fort du régime nord-coréen décédé fin 2011, et neveu de Kim Jong-un, actuel dirigeant de la Corée du Nord, qui est un des pays les plus fermés au monde.

À son arrivée à Mostar, en 2011, l'école avait assuré que l'adolescent nord-coréen ne bénéficierait d'«aucun privilège» et qu'il était passé «par toutes les procédures normales et par la sélection» pour intégrer l'école.

Durant les deux années d'études, l'école protégeait le jeune homme de la presse, mais en octobre 2012 il avait accordé une interview télévisée à l'ancienne sous-secrétaire générale des Nations unies, Elisabeth Rehn, dans laquelle il a qualifié son oncle Kim Jong-un de «dictateur».

Son père, Kim Jong-nam, fils aîné de Jong-il, était pressenti pour lui succéder à la fin des années 1990, mais il était tombé en disgrâce en 2001 après avoir tenté d'entrer au Japon avec de faux passeports pour visiter Disneyland.

La famille a par la suite quitté la Corée du Nord et est basée aujourd'hui dans la ville méridionale chinoise de Macao, célèbre pour ses casinos.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer