Source ID:; App Source:

Bombay: l'Inde doit prouver l'implication de Pakistanais

Yousuf Raza Gilani... (Photo: AP)

Agrandir

Yousuf Raza Gilani

Photo: AP

Agence France-Presse
Hong Kong

Le Premier ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani a demandé mardi à l'Inde de fournir des preuves de l'implication de Pakistanais dans les attaques meurtrières de Bombay et promis de coopérer si ces preuves étaient fournies, dans un entretien diffusé sur CNN.

«Ils nous ont donné des noms d'organisations... mais cela ne constitue pas une preuve. S'ils nous fournissent des preuves, nous nous engageons à apporter une entière coopération», a déclaré M. Gilani sur la chaîne d'information en continu CNN.

«Attendons les preuves, et alors nous donnerons notre point de vue», a-t-il ajouté.

L'Inde a affirmé que tous les hommes armés qui ont lancé des attaques coordonnées sur Bombay la semaine dernière, faisant au moins 172 morts et près de 300 blessés, étaient pakistanais.

Le ministre indien des Affaires étrangères Pranab Mukherjee avait affirmé vendredi que des «éléments» au Pakistan étaient responsables des attaques.

L'Inde n'a pas directement mis en cause le gouvernement pakistanais, mais selon l'agence de presse indienne PTI, New Delhi reproche au Pakistan «son échec à juguler le terrorisme émanant de son territoire».

Les services de renseignement indiens ont montré du doigt le groupe illégal Lashkar-e-Taiba, basé au Pakistan et actif au Cachemire, soupçonné d'avoir mené les attaques.

Le ministère indien des Affaires étrangères a convoqué lundi l'ambassadeur du Pakistan, Shahid Malik, pour l'informer que «la récente attaque terroriste à Bombay avait été menée par des éléments venant du Pakistan», selon un communiqué. Un message lui a été remis à l'adresse d'Islamabad, demandant qu'«une action énergique soit menée contre les éléments responsables de cette attaque, quels qu'ils soient», a ajouté le ministère.

M. Gilani a également démenti qu'il puisse y avoir des divergences entre son gouvernement et l'armée pakistanaise, après la décision samedi d'Islamabad de ne plus dépêcher en Inde, comme annoncé la veille, le chef de ses services de renseignements, l'ISI, pour aider à l'enquête sur les attaques de Bombay, mais un simple représentant.

Le Premier ministre a également démenti les informations selon lesquelles l'armée pakistanaise pourrait retirer des troupes dans les zones du nord-ouest où elle combat les talibans liés à Al-Qaïda pour les déplacer vers sa frontière avec l'Inde à l'est.

«Je vous répète que le Pakistan agira de façon très responsable et nous avons discuté avec tous nos (pays) amis pour nous assurer qu'ils montreront de la bonne volonté», a encore déclaré M. Gilani.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer