(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 813 733 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 23 689 860 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 15 098 600 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de lundi, 4252 nouveaux décès et 222 172 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 848 nouveaux morts, le Brésil (565) et les États-Unis (450).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 177 284 décès pour 5 741 088 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 2 020 774 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 115 309 morts pour 3 622 861 cas, le Mexique avec 60 800 morts (563 705 cas), l’Inde avec 58 390 morts (3 167 323 cas), et le Royaume-Uni avec 41 433 morts (326 614 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 86 décès pour 100 000 habitants, suivi par le Pérou (84), l’Espagne (62), le Royaume-Uni (61), et l’Italie (59).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 84 981 cas (14 nouveaux entre lundi et mardi), dont 4634 décès et 79 961 guérisons.

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient, mardi à 7 h, 261 078 décès pour 6 782 464 cas, l’Europe 213 414 décès (3 761 932 cas), les États-Unis et le Canada 186 398 décès (5 866 206 cas), l’Asie 89 480 décès (4 631 874 cas), le Moyen-Orient 34 812 décès (1 423 053 cas), l’Afrique 27 990 décès (1 196 539 cas), et l’Océanie 561 décès (27 800 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Faits marquants, nouvelles mesures, nouveaux bilans : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Essais pour un médicament

Le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca, qui développe déjà un vaccin, a annoncé mardi avoir lancé des essais de phase 1 sur un médicament permettant de prévenir et traiter la COVID-19. L’essai est financé par le gouvernement américain.

Si les résultats de la phase 1, attendus au second semestre, sont concluants, AstraZeneca lancera des essais de phase 2 et 3 à plus grande échelle pour évaluer l’efficacité du médicament.

Plus de 813 000 morts

La pandémie a fait au moins 813 733 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 7 h.

Plus de 23 millions de cas ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 177 284 décès. Suivent le Brésil avec 115 309 morts, le Mexique (60 800), l’Inde (58 390) et le Royaume-Uni (41 433).

Cours en ligne à Séoul

La Corée du Sud, confrontée à une résurgence de l’épidémie, a ordonné mardi aux établissements scolaires de Séoul et sa région de renouer avec l’enseignement à distance jusqu’au 11 septembre.

Exode rohingya : anniversaire sans manifestation

En raison de la pandémie, contrairement aux années précédentes, aucune grande manifestation n’est prévue mardi dans les camps rohingya du Bangladesh pour le troisième anniversaire de l’exil de cette communauté musulmane de Birmanie.

Près de 750 000 membres de cette communauté ont fui en 2017 une épuration ethnique dans l’ouest de la Birmanie menée par l’armée et des milices bouddhistes.

Allemagne : premier déficit public en 8 ans

L’État allemand a accusé un déficit public au premier semestre de 2020, le premier depuis huit ans sur fond de crise du coronavirus. Ce déficit de 51,6 milliards d’euros représente 3,2 % du PIB allemand, au-delà des critères européens, qui fixent une limite à 3 %.

Au deuxième trimestre 2020 le PIB allemand a chuté de 9,7 %.

Tour de France : le public « aura accès »

Le public « aura accès au Tour de France », dont le grand départ aura lieu samedi à Nice, avec un décalage de deux mois, annonce son directeur Christian Prudhomme dans un entretien à l’AFP.

« Il y aura des zones avec des filtrages au départ et à l’arrivée avec la jauge qui est aujourd’hui celle du gouvernement (5000 personnes) mais qui sera celle donnée par les autorités au fur et à mesure du Tour, en fonction de la pandémie », a-t-il précisé.

Sont prévues « 2 tonnes de gel hydroalcoolique réparties sur 60 points, des brigades sanitaires pour proposer aux gens de pouvoir se laver les mains », avec masque obligatoire au départ et à l’arrivée des étapes dans les zones gérées directement par l’organisateur.

Belgique : retour des supporters au stade

Les supporters des clubs du championnat de football belge pourront progressivement reprendre place dans les stades dès septembre, a indiqué la Ligue professionnelle belge mardi.

Mondial du tango en ligne

Des danseurs du monde entier vont se mesurer à partir de mercredi à l’occasion du Mondial du tango organisé exceptionnellement en ligne cette année en raison de la pandémie qui ne faiblit pas en Argentine.

Les jurés s’appuieront sur des vidéos envoyées par les participants.

Pour faciliter la participation malgré les restrictions, les organisateurs ont autorisé les participants individuels, une licence contraire à l’essence même du tango, danse de l’étreinte par excellence.