Comme l'explique Brendan Nyhan dans ce billet, les démocrates se dirigent vers une correction lors des élections de mi-mandat en novembre, et ce, malgré l'avantage qu'ils détiennent sur les républicains dans les dossiers les plus importants, y compris l'économie et la santé :

Publié le 16 mai 2014
Richard Hétu