Source ID:; App Source:

Polystyvert: de l'espoir pour le recyclage du polystyrène

Solenne Brouard Gaillot, PDG et fondatrice de Polystyvert....

Agrandir

Solenne Brouard Gaillot, PDG et fondatrice de Polystyvert.

Il y a de l'espoir pour le recyclage des barquettes en polystyrène et autres plastiques numéro 6 qui se retrouvent invariablement à la poubelle. L'usine de Polystyvert, spécialisée dans le recyclage de ce matériaux, a été inaugurée ce matin à Anjou.

L'entreprise se targue d'être « la seule au monde à recycler le polystyrène (PS) grâce à un procédé par dissolution en instance de brevet ».

Son procédé « à faible empreinte carbone » ne requiert pas d'eau et peu d'énergie.

L'usine dite « de démonstration » pourra recycler jusqu'à 600 tonnes de PS par an. Elle sert essentiellement à démontrer que la technologie fonctionne ; les citoyens ne doivent donc pas mettre leur polystyrène et leur plastique numéro 6 (le même matériaux, en réalité) dans le bac bleu ou vert.

Polystyvert, qui se décrit comme une startup en technologie propre de Montréal, affirme que l'inauguration de son usine « est un grand moment [car] cela prouve que notre technologie est efficace à l'échelle industrielle et est donc prête à être utilisée à travers le monde. »

Chaque année au Québec, ce sont près de 92 000 tonnes de déchet de PS sont générés, note la PME aux grandes ambitions.

En juin, Polystyvert a obtenu 11 millions de dollars auprès d'investisseurs dont Lino Saputo Jr. ( via Investissements Quadriam) et Energy Foundry de Chicago.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer