Source ID:c184c63dca89373f8894eb916ad6a930; App Source:StoryBuilder

Un sommet international à Montréal pour l'environnement

La ministre canadienne de l'Environnement, Catherine McKenna, la... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

La ministre canadienne de l'Environnement, Catherine McKenna, la mairesse de Montréal Valérie Plante et le ministre québécois de l'Environnement Benoit Charette

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
MANON LOUVET 
LA PRESSE

Montréal accueillera en avril un sommet mondial pour l'environnement. De nombreux ministres de l'environnement internationaux seront présents.

La ministre fédérale de l'environnement Catherine McKenna, son homologue québécois Benoit Charrette ainsi que la mairesse de Montréal Valérie Plante étaient réunis aujourd'hui à Montréal pour cette annonce.

Au coeur du plan d'action en environnement 2050 de Montréal se trouve le Sommet des champions de la nature, a affirmé Valérie Plante. Celui-ci se déroulera le 24 et le 25 avril 2019 à Montréal afin de «pousser la lutte contre l'environnement avec le monde entier» exprime Catherine McKenna.

Ce Sommet des champions de la nature réunira des ministres environnementaux du monde entier, mais aussi des philanthropes et des dirigeants d'entreprises internationales et de communautés autochtones. De nombreux thèmes encore méconnus seront évoqués. Pour Benoit Charrette, il est important de profiter de ce sommet pour «élaborer une collaboration et création mondiale pour la lutte environnementale.»

Le Québec étant déjà engagé dans la biodiversité, la protection des espèces menacées, mais aussi dans la protection de l'air, il est désormais temps d'agir à l'échelle mondiale, a poursuivi la ministre McKenna. «Je suis très heureuse du Québec pour son engagement dans la protection de la nature, et je pense que cela va faire une grande différence que le sommet se passe ici», a ajouté la ministre.

La mairesse Plante a également tenu à exprimer que son objectif principal au niveau local était d'arriver à élaborer un «milieu de vie qualitatif». C'est pourquoi les espaces verts devraient continuer de s'agrandir grâce à l'achat de nombreux terrains à l'ouest de l'Île.

Une lutte contre les îlots de chaleur que subit l'Est a également été lancée : «Nous prévoyons une augmentation de 6% dans la protection des espaces verts, nous allons mettre les bouchées doubles», a-t-elle conclu.  




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer